Aller au contenu principal
Font Size

Sud-Est
[Coronavirus Covid-19] Canavese placé en redressement judiciaire

Canavese avait recentré ses activités sur la distribution urbaine et la livraison à la RHD. La fermeture de ce débouché a accentué les difficultés financières.

Le groupe s'était recentré sur son activité de distributeur.
© Archives FLD

Le groupe Canavese s’est placé le 2 avril en situation de redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Marseille, selon une information du quotidien Les Echos du 3 avril. « Fondé il y a 45 ans par son actuel président Gérard Canavese, ce groupe (150 M€ de chiffre d'affaires en 2019) a connu deux exercices difficiles en raison des cours trop bas de la banane, un produit sur lequel il a énormément misé en créant de grandes plantations employant jusqu'à 2 500 personnes en Côte d'Ivoire », explique le quotidien économique.

En difficulté, Canavese s’est délesté de cette activité de producteur de bananes en Côte d’Ivoire et d’agrumes au Maroc ainsi que de ses trois mûrisseries qui ont été cédées à Fruidor Terroirs (lire aussi FLD Hebdo du 6 février 2020 et ici).

L’objectif était de se recentrer sur son métier de distributeur. Canavese « s’est endetté de plusieurs millions d'euros l'an passé pour développer un pôle ciblant spécifiquement la restauration commerciale en milieu urbain : nouveaux entrepôts relais en périphérie proche des grandes agglomérations, nouvelle flotte de véhicules légers pour livrer en ville, nouvelle logistique de préparation de commandes… ».

Des efforts qui semblaient prometteurs : Gérard Canavese, président, cité par le quotidien, annonce que l’activité était en hausse de 38 %. Mais avec la RHD quasi à l’arrêt, Covid-19 oblige, le groupe a perdu plus de la moitié de ses débouchés et s’est donc placé en redressement judiciaire.

Avec le gel de ses dettes et l’étalement des factures, il espère pouvoir trouver un peu d’oxygène pour pouvoir continuer à livrer ses clients encore opérationnels.

Contacté par FLD, Canavese n’avait pas encore réagi lors de la publication de ces lignes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
L'installation du bambou nécessite 4 à 5 ans puis les pousses sont ramassées à 25-30 cm pour être vendues en frais.
Du bambou alimentaire planté en Normandie
Matthieu Lerdu et ses deux fils, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire, en contrat avec Onlymoso, société…
En ail blanc, les calibres sont plutôt moyens cette année.  © Archives FLD
« On va avoir besoin de l’ail français »
C’est le début de la campagne de l’ail français. Une année plutôt bonne, sans stock dans les frigos avec moins d’ail espagnol.…
La future organisation de producteurs  légumes d’Eureden sera centrée sur les légumes surgelés et appertisés.  © Claire Tillier - FLD
Une nouvelle grande organisation de producteurs pour les légumes transformés

Au 1er janvier 2021, les deux organisations de producteurs (OP) de légumes des coopératives Cecab/d’aucy et…

Jean Castex annonce la réouverture de la ligne Perpignan-Rungis pour le transport des fruits et légumes
En déplacement à sur la plate-forme multimodale de Valenton (Val-de-Marne), le Premier ministre a déclaré la réouverture dans un…
Pascal Prat, directeur général de Fleuron d’Anjou : « Deux nouvelles lignes ont été installées à la station. L’une d’entre elles permet le développement d’une nouvelle offre en radis équeutés en sachet prêt-à-consommer. C’est une ligne pilote, la première sur le marché français ».  © Fleuron d Anjou
Fleuron d’Anjou poursuit sa politique de développement
Asperges, patates douces, radis, mâche : autant de légumes appelés à croître dans le portefeuille produit de la coopérative qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes