Aller au contenu principal

Campagne de promotion Good Move : pourquoi promouvoir l’activité physique en même temps que la consommation des fruits et légumes chez les jeunes ?

A quelques semaines des Jeux Olympiques, Aprifel en France, Fruit Union en Pologne et Ailimpo en Espagne ont joint leur force dans une campagne de promotion cofinancée par l’UE pour inciter les 18-34 ans à donner plus de place aux fruits et légumes et à l’activité physique. Pourquoi ce choix ? Peut-on vraiment inciter les jeunes à changer leurs habitudes ? Comment leur parler ? Et que prévoit précisément cette campagne Good Move ?

Les jeunes sont bien conscients des enjeux mais une alimentation saine et l’activité physique ne sont pas dans leurs habitudes. Il y a urgence à agir, a appelé Christel Teyssèdre, présidente d’Aprifel, lors du lancement de la campagne Good Move cofinancée par l’UE et qui vise à inciter les 18-34 ans à plus bouger et à consommer davantage de fruits et légumes.
© Capture d'écran

« Des pâtes, quelques chose de rapide », « un petit appart, pas pratique pour cuisiner »… Les jeunes adultes ne consomment pas assez de fruits et légumes par manque de temps, d’envie, d’idées, selon un micro-trottoir réalisé en France, en Espagne et en Pologne. Mais ils sont aussi de plus en plus sédentaires.

Il y a urgence à agir. Comme l’a rappelé Christel Teyssèdre, les jeunes de 25-35 ans consomment trois fois moins de légumes et moitié moins de fruits que leurs ainés au même âge. « Et cette tendance devrait se poursuivre et même s’accroître les prochaines années », s’inquiète la président d’Aprifel.

Lire aussi : UE-27 : la consommation des fruits et légumes frais victime de la crise économique

 

La campagne Good Move  pour inciter les jeunes à adopter un mode de vie plus sain

Les jeunes sont bien conscients des enjeux mais une alimentation saine et l’activité physique ne sont pas dans leurs habitudes. Seuls 14 % atteignent les recommandations en termes de fruits et légumes (sachant que 34 % des Européens ne consomment pas forcément au moins 1 fruit ou légume par jour !). Et 4 jeunes sur 5 sont motivés pour faire du sport mais ils ont du mal à passer à l’acte.

En année de Jeux Olympiques, c’est un constat qui fait mal. C’est pourquoi Aprifel* en France, Fruit Union* en Pologne et Ailimpo* en Espagne ont joint leur force pour inciter les 18-34 ans à donner plus de place aux fruits et légumes dans leur alimentation et à l’activité physique dans leur quotidien. Co-financée par l'Union Européenne, la campagne Good Move sera déployée sur 3 ans sur les trois pays avec plusieurs dispositifs événementiels, digitaux et RP afin de toucher les Millénials et la Génération Z. Objectif : les motiver à adopter un mode de vie plus sain en important des pratiques saines au quotidien.

*Aprifel : Agence pour la Recherche et l’Information en Fruits et Légumes (France) ; Fruit Union : Association des Distributeurs de Fruits et Légumes Polonais (Pologne) ; Ailimpo : Association Interprofessionnelle du Citron et du Pamplemousse (Espagne).

 

Chaque portion de fruits et légumes et chaque minute d'activité physique comptent

La campagne a été officiellement lancée mardi 30 avril lors d’une table ronde, regroupant chercheurs et professionnels de l'alimentation, du changement de comportement, et du sport. L’occasion d’évoquer tous les leviers à activer.

Pour qu’un changement de comportement soit durable, l’injonction ne fonctionne pas, comme l’a expliqué Vicky Drapeau, docteure en kinésiologie à l’Université de Laval au Québec. Et pour ne pas être culpabilisante et dans l’injonction, la campagne Good Move a choisi de miser sur l’amélioration de soi et non la perfection. Chaque étape compte, et surtout dans le plaisir. Par exemple : commencer petit, avec un ou deux fruits ; manger une pomme en guise de snacking ; monter les escaliers à pied plutôt qu’en ascenseur ; descendre une station de métro plus tôt et finir à pied…

« La campagne encourage chacun à adopter de bonnes habitudes alimentaires et physiques, dans le respect de son propre rythme et de ses besoins individuels. »

Lire l’article détaillé à ce sujet : Consommation de fruits et légumes : peut-on changer de comportement et en faire une habitude durable ? 

Il est recommandé de faire au moins 150 minutes d’activité physique (sport, ménage, marche, porter des charges lourdes comme des packs d’eau, etc.) d’intensité modérée par semaine. « Augmenter seulement de 10 min son taux hebdomadaire permet +10 à +15 % d’amélioration de ses capacités cardiaques », insiste David Thivel, docteur en physiologie de l’exercice et nutrition humaine et sciences de la santé et Professeur à l’Université de Clermont-Auvergne. Et Vicky Drapeau de confirmer le même constat pour l’alimentation : chaque portion de fruits et légumes compte et permet de diminuer de 5 % le risque de maladies cardiovasculaires.

 Chaque portion de fruits et légumes compte et permet de diminuer de 5 % le risque de maladies cardiovasculaires.

 

Les fruits et légumes, alliés inconditionnels des sportifs

Enfin, pour les jeunes, nombreux, qui passent du temps à la salle de sport pour dessiner leur corps, Mathieu Jouys, ancien athlète et diététicien nutritionniste, à la Fédération Française d’Athlétisme, nous apprend que « les fruits et légumes sont les alliés de l’activité physique ».

Lire l’article détaillé à ce sujet : Pourquoi les fruits et légumes sont les alliés des sportifs ?

« Les fruits et légumes sont particulièrement intéressants pour les sportifs » - Mathieu Jouys, ancien athlète et diététicien nutritionniste

 

Good Move : des événements sportifs partout en France

Enfin, pour parler aux jeunes, il faut des outils adaptés à cette génération, martèle Sandrine Monnery Patris (chercheure au Centre des Sciences du Goût et de l'Alimentation, Inrae Dijon). Elle appelle à une campagne connectée et stimulante et rappelle la composante sine qua non du plaisir. « Manger sain, c’est bien. Mais manger heureux, c’est mieux. »

C’est pourquoi outre les traditionnelles relations presse et un site internet dédié , tout au long de l’année la campagne Good Move organisera des événements en lien avec les modes de vie des 18-34 ans à travers la France (rencontre et animations avec des diététiciens notamment). La campagne mettra surtout les réseaux sociaux (Tik Tok en particulier) au cœur de sa stratégie avec des influenceurs qui proposeront leurs bonnes habitudes à eux en termes d’activité physique et d’alimentation plus saine.

Autre cible de la campagne : les entraîneurs sportifs. Via des webinaires dédiées, la campagne Good Move ambitionne de leur donner les clés de la diffusions de bonnes recommandations aux jeunes.

« Manger sain, c’est bien. Mais manger heureux, c’est mieux. » Sandrine Monnery Patris (chercheure au Centre des Sciences du Goût et de l'Alimentation

 

Retrouvez la vidéo de lancement de la campagne de promotion Good Move

Les plus lus

Grégory Spinelli, champignonnière du Clos du Roi
Grégory Spinelli, producteur de champignons dans le Val d'Oise : « Nous ne sommes plus que quatre producteurs franciliens »
Grégory Spinelli est à la tête de la champignonnière souterraine du Clos du Roi, en plein cœur d’une zone résidentielle de Saint-…
L’intelligence artificielle peut-elle révolutionner la filière fruits et légumes ?

Medfel 2024 a mis en débat cette question brûlante : à quoi donc pourrait servir l’IA dans les entreprises de fruits et…

Les tomates cerise marocaines à des prix défiant toute concurrence, côtoie l’offre française en saison.
Tomates marocaines : pourquoi les producteurs français ont mené une opération de sensibilisation

Des producteurs de tomates ont envahi vendredi 26 avril les rayons fruits et légumes de plusieurs supermarchés dans quatre…

Rémy Frissant, cofondateur d’Amandera, à Medfel 2024
La bio doit-elle se réinventer ?

La bio doit revenir à ses fondamentaux et mieux communiquer envers le consommateur. C’est ce qui ressort de la conférence…

Fraises françaises : quel bilan à mi-saison ?

Après un début de campagne tardif dans plusieurs régions de production et des conditions climatiques fluctuantes, l’AOPn…

La couleur préférée des abricots par les consommateurs est l’orange et l’orange pigmenté de rouge.
Gel, alternance, coulure : à quoi s’attendre pour la récolte française d’abricot en 2024 ?

A Medfel, les prévisions de récolte pour la France annonce une forte baisse après une forte récolte 2023. A quoi cette baisse…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes