Aller au contenu principal

Coopérative
Avec Agrilogique, Agrial signe ses bonnes pratiques agricoles

La coopérative normande veut communiquer sur les techniques vertueuses qu’elle met en œuvre. Les premiers légumes Agrilogique arriveront en magasin mi-octobre.

La branche Légumes et fruits frais d’Agrial (943 000 t de légumes) a présenté sa démarche Agrilogique, la réponse de la coopérative normande à la demande forte du consommateur pour un produit plus sain et plus transparent. « Nous sommes dans une démarche agricole d’amélioration continue, précise Bertrand Totel, directeur de la branche. Il s’agit d’élargir le cercle vertueux de nos pratiques agricoles et de nos itinéraires culturaux, ce qui est pour nous le plus important, pour aboutir à proposer à terme un légume sans résidu de pesticides. »

Les démarches de ce type se sont fortement développées depuis deux, trois ans. En quoi celle d’Agrial se différencie-t-elle ? « Il ne s’agit pas de tout réinventer, souligne Emmanuel Neveu, directeur des Achats et Amont agricole. L’agriculture raisonnée existe depuis 40 ans mais depuis deux ans, les solutions se multiplient dans ce domaine. Agrilogique, c’est la combinaison de nos meilleures pratiques et techniques agricoles qui ont fait la preuve de leur performance et ont été contrôlées dans les champs. L’objectif final est de garantir les résultats sur les produits finis. »

Agrilogique se fonde sur quatre socles : préservation de la biodiversité (haies, murets, bandes fleuries ou enherbées…), fertilisation basée principalement sur des produits organo-minéraux, utilisation de techniques alternatives vertes à la chimie ou de biocontrôle et, ce n’est pas courant dans la production légumière, l’agriculture de précision (usage de drones, stations météo, GPS…).

Bonne réponse de la GMS

Le 17 octobre, les premiers produits portant le logo Agrilogique arriveront dans les linéaires. Il s’agit de légumes de la gamme Priméale Gourmet : poireaux, carottes, navets, la pomme de terre étant prévue pour la mi-novembre. Ail et échalote devraient suivre. Pour cette offre, Agrial a développé des emballages éco-conçus à base de papier kraft. Un effort particulier a été porté sur les explications aux consommateurs concernant les modes de culture. « Des accords ont déjà été signés avec E.Leclerc et U Enseigne. Un autre est en cours avec Casino et nous sommes en négociations avec Carrefour », détaille Bertrand Totel.

Les volumes ne devraient pas être importants au début : seulement 10 % des 160 adhérents de la branche sont engagés dans la démarche, mais la dynamique est engagée et les 50 % sont à portée de main, certainement pour 2020-2021. Il faudra attendre l’année prochaine pour voir les produits sous marque Florette porter l’indication Agrilogique.

Agrilogique est né en réponse aux sollicitations des producteurs adhérents contre l’agribashing.

Les plus lus

Colère des agriculteurs français : en Espagne, le secteur dénonce l’entrave à la circulation de ses camions de fruits et légumes

La Fédération espagnole des producteurs et exportateurs de fruits et légumes a dénoncé dans un communiqué en fin de semaine…

Tomates bio espagnoles : pourquoi Ségolène Royal se trompe de combat

Des accusations de « faux bio » de la part de Ségolène Royal pour leurs tomates bio sur une chaîne de TV ont empiré…

Colère des agriculteurs : quelles sont les demandes des filières fruits et légumes ?

Alors que des premières mesures doivent être annoncées par le Premier ministre face au mouvement de protestation des…

Virginie Boisseau et Mickaël Girard veulent développer et rationaliser leurs débouchés.
« Nous avons développé les légumes pour améliorer la rentabilité de l’exploitation »

Installés près d’Angers, Mickaël Girard et Virginie Boisseau ont fait le choix des légumes bio et de la vente directe pour…

Lors de la signature du partenariat entre Sikig et Maïsadour le 16 janvier : Julien Pedelucq, président directeur général du groupe SIKIG, Michael Dolet Fayet ...
Plantations de kiwi dans les Landes : quels sont les objectifs de Maïsadour et Sikig ?

Le partenariat entre Maïssadour et Sikig a pour but de développer la culture du kiwi dans les Landes et de proposer une…

90 % des vergers de Blue Whale sont protégés par des filets de protection anti-grêle. En revanche la couverture anti-gel ne représente que 55 % des surfaces.
Rencontres Blue Whale : le changement climatique et la gestion de l'eau s'invitent aux débats

Avec les premières Rencontres Blue Whale, le groupement de producteurs s’est donné une feuille de route pour appréhender les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes