Aller au contenu principal

[French Agri Tech] Pour innover dans l’agriculture et l’alimentation, un plan de soutien annoncé aux start-up

Julien Denormandie et Cédric O annoncent ce jour lors d’un déplacement dans les Yvelines un plan pour structurer et renforcer les start-up du domaine de l’AgriTech et de la FoodTech. Avec French Agri Tech, la France veut se hisser parmi les trois premières puissances mondiales du secteur.

Lancement de French Agri Tech
Ce plan comprend plusieurs mesures dont la déclinaison agricole de la French Tech, lancée lundi 30 août au soir par Julien Denormandie et Cédric O avec La Ferme digitale, les associations #Cofarming, Robagri, la Wine Tech, Bpifrance, les Chambres d’agriculture, la FNSEA ou encore Inrae.
© Compte twitter @J_Denormandie

Afin de stimuler l’innovation dans les domaines de l’agriculture et de l’alimentation, le gouvernement a décidé de renforcer les start-up du domaine de l’AgriTech et de la FoodTech. Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des communications électroniques, se rendent cet après-midi dans les Yvelines pour proposer leur plan à l’occasion de la visite des start-up UV-Boosting et Neofarm.

Ce plan comprend plusieurs mesures dont la déclinaison agricole de la French Tech, lancée lundi 30 août au soir avec La Ferme digitale, les associations #Cofarming, Robagri, la Wine Tech, Bpifrance, les Chambres d’agriculture, la FNSEA ou encore Inrae.

Voir aussi : [VIDEO] Des lampes à UV pour chasser le mildiou
 

215 start-up en France

Baptisé French Agri Tech, ce programme a pour but de structurer l’écosystème de la Food Tech et de l’Agri Tech qui compte aujourd’hui 215 start-up en France et se situe au 5e rang mondial des levées de fonds du domaine et au premier rang européen avec 562 millions d’euros en 2020. Julien Denormandie et Cédric O ont annoncé dans une tribune à La Tribune.fr vouloir hisser la France dans le podium mondial dans ce domaine.

Lire aussi : Agriculture et highTech : les deux nouvelles mamelles de la France ?

Ainsi après la French Tech Next40/120 qui accompagne 120 start-up dont Ynsect et Innovafeed, et le lancement en juin de Green Tech qui accompagne 20 start-up dont Algama, l’équipe de 10 personnes dédiée aux start-up à Bercy va accompagner celles du secteur grâce à son réseau de 60 correspondants French Tech dans tous les organismes publics.
 

Une mission confiée à Jérôme Le Roy, président de la Ferme Digitale

Afin de préciser quel type d’accompagnement il convient de mettre en place, le gouvernement a confié à Jérôme Le Roy, président de la Ferme Digitale, une mission de préfiguration pour recenser les besoins des start-up de l’AgriTech et de la FoodTech. Une mission qui devrait aboutir fin 2021 et donner lieu à un plan d’actions French Agri Tech structuré.

French Agri Tech constituera aussi un label permettant aux start-up de bénéficier de davantage de financements et d’une meilleure visibilité auprès des acteurs de l’agriculture et de l’alimentation.
 

Une nouvelle enveloppe de 200 millions d’euros

En parallèle Julien Denormandie et Cédric O ont annoncé la mobilisation d’une nouvelle enveloppe de 200 millions d’euros dans le cadre du 4e programme d’investissements d’avenir (PIA) pour 2021-2025 dédié à l’innovation dans l’agriculture et l’agroalimentaire visant à soutenir des projets innovants de start-up, PME et ETI.

Deux premiers appels à projets seront lancés en septembre, sur les thématiques « innover pour réussir la transition écologique » et « répondre aux besoins alimentaires de demain ».

Selon le cabinet de Cédric O, 67% des agriculteurs utilisent déjà les nouvelles technologies, 81% utilisent internet, trois quarts des exploitations agricoles possèdent au moins un outil robotisé et 50% utilisent des GPS. Des parts que le gouvernement souhaiterait voir augmenter.

Lire aussi : Yvelines : NeoFarm inaugure sa première ferme technologique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

Quel que soit le scénario envisagé, tous les secteurs connaîtront une diminution de leur production oscillant entre 5 et 15%, l’élevage étant le secteur le plus durement touché, selon l'étude.
Agriculture en Europe : les prédictions funestes d’une étude cachée
L’étude du centre commun de recherche européen, sortie sans aucune promotion en plein été, fait couler de l’encre en cette…
Océane Future agricultrice : « Il y a beaucoup trop de préjugés sur les femmes en agriculture »
A 19 ans, Océane est agricultrice et active depuis déjà 5 ans sur les réseaux sociaux. Elle se destinait à ce métier depuis…
Stéphane Le Foll
Stéphane Le Foll : « le seul problème du monde agricole c'est de penser qu’il faut produire plus »
Ex-ministre de l’Agriculture et actuel maire du Mans, Stéphane Le Foll a annoncé se présenter à une primaire socialiste qu’il…
Macron et jeunes agriculteurs
Jeunes agriculteurs : Emmanuel Macron met Océane, 19 ans, à l’honneur
Le président de la République, en déplacement à la foire agricole des Terres de Jim, en a profité pour saluer le dynamisme des…
Capture d'écran video Facebook
Son champ sert de parking pour un rallye, coup de gueule d’un agriculteur
Julien Saillat, agriculteur en Haute-Savoie, a vu ses champs envahis ce week-end par des centaines de voitures à l’occasion du…
La secrétaire d’État à la Biodiversité veut stopper la croissance des dégâts de gibier
Bérangère Abba, la secrétaire d’État à la Biodiversité dit avoir l’intention de « mettre un coup d’arrêt » à la croissance des…
Publicité