Aller au contenu principal

Forte hausse de l’aide alimentaire en France en 2020 sous l’effet du covid

Les volumes donnés et les inscriptions ont fortement augmenté l’an dernier dans les associations fournissant de l’aide alimentaire. La crise liée à la Covid-19 est en cause selon l’Insee et la Drees.

Le volume des denrées alimentaires distribuées par les associations a augmenté de 10,6% en 2020 par rapport à 2019
Le volume des denrées alimentaires distribuées par les associations a augmenté de 10,6% en 2020 par rapport à 2019.
© Banques alimentaires

Le volume des denrées alimentaires distribuées par les associations a augmenté de 10,6% en 2020 par rapport à 2019. Dans le même temps ces associations ont enregistré une hausse de 7,3% des inscriptions. Tels sont les deux enseignements d’une étude menée par la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) et de l’Insee, en ligne en mai-juin 2021, via 6 associations nationales (Croix-Rouge française, les Restaurants du Cœur, Secours catholique, Secours populaire français, Andes, Fédération française des Banques alimentaires) auprès des centres de distribution. Il s’agit d’une hausse de la demande plus marquée que les années précédentes (+2,9% pour les volumes et +4,4% pour les inscriptions entre 2018 et 2019).

Lire aussi : Aide alimentaire : des budgets en hausse pour la France

Cette hausse des volumes distribués plus importante en 2020 que les inscriptions « traduit à la fois un afflux de nouveaux bénéficiaires et un recours à l’aide alimentaire plus important pour les personnes inscrites de plus longue date », notent l’Insee et la Drees dans un communiqué du 26 juillet dernier. Un phénomène, surtout observé au second semestre 2020, qui serait lié à la crise sanitaire. Et qui se poursuit début 2021, selon les responsables de sites de distribution interrogés.

Lire aussi : Participez à l'aide alimentaire : les associations en ont besoin

Parmi les centres répondants, environ la moitié signale que le nombre total de personnes ayant reçu une aide alimentaire est en augmentation au cours du 1er trimestre par rapport à un même trimestre d’avant crise sanitaire, selon l’Insee et la Drees. Un tiers des centres évalue la hausse des inscrits à moins de 10%, un tiers l’estime entre +10 et +30%, 13% à plus de 30% et 20% ne sait pas l’estimer.

« Personnes seules, familles monoparentales et travailleurs précaires sont des publics perçus comme en forte augmentation par les centres de distribution », selon le communiqué.

Voir aussi : [VIDEO] Les dons des agriculteurs en forte hausse

 

Les plus lus

Jeune et agriculture
Les jeunes ont une opinion bien tranchée sur l’agriculture
Les 18-35 ans ont une image moins positive de l’agriculture que l’ensemble de la population française et attendent qu’elle joue…
Sanglier ville capture écran reportage TV
Quand les sangliers arrivent en ville, Christiane Lambert pointe « la protection des espèces »
A Rome, les sangliers se promènent dans les rues la nuit et se nourrissent des détritus des poubelles. Un phénomène lié à une « …
Xavier Niel nomme un « Paysan-directeur » à la tête de la ferme d’Hectar
Christophe Naudin, 39 ans, devra gérer la ferme pilote de 250 hectares en polyculture de céréales et élevage bovin en « …
L’Aspa : une allocation pour ceux qui disposent de peu de ressources pour leur retraite
L’Aspa, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées est prévue pour permettre aux personnes disposant d’une faible retraite de…
Assemblée nationale
[Mise à jour] Egalim 2 définitivement adoptée : quels changements pour les agriculteurs ?
La loi Egalim 2 est définitivement adoptée après l'ultime vote du Sénat jeudi 14 octobre au soir. Retour sur ses principales…
Différents labels de qualité
Forte offensive d’UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France contre les labels alimentaires
Une révision de la gouvernance de l’INAO, et des soutiens apportés aux signes de qualité, mentions réglementées et labels…
Publicité