Aller au contenu principal

Foncier agricole : plus de 900 000 hectares de terres agricoles concernés par des mouvements de parts sociales en 2023

La FNSafer présente les premiers chiffres de l’observatoire du marché sociétaire des terres agricoles instauré par la loi Sempastous.

Champs de céréales devant des vignes
923 300 hectares possédés par des sociétés, ont été concernés par des déclarations d’opérations sociétaires en 2023.
© Pixabay

Alors que 454 900 hectares de terres et prés ont fait l’objet de transactions suivies par les Safer en 2023, près du double, soit 923 300 hectares de terres agricoles possédées par des sociétés, ont été concernés par des déclarations d’opérations sociétaires.

Lire aussi : Quel prix des terres agricoles en 2023 ?

Durant la première année d’application de la loi Sempastous, 8280 déclarations ont été recensées pour une valeur de 1,853 milliard d’euros, 74,4% d’entre elles concernant des cessions de parts ou d’actions et 12,3% des cessions associées à d’autres opérations (réduction ou augmentation du capital, modification des droits de vote, transformation de la société).

Lire aussi : Loi Sempastous : le foncier viticole sous contrôle

7% de cessions totales de parts

Dans le détail, l’analyse des 7180 déclarations concernant les cessions de parts montre une majorité de cessions partielles, seules 7% concernant des cessions totales. Une part bien plus élevée que celles observées ces 7 années précédentes (3 à 4%).
 

Près de deux tiers de cessions familiales

Près de deux tiers (63%) de 7180 déclarations concernant des cessions de parts ont lieu entre membres d’une même famille pour une part similaire en surface et une moindre valeur (37%) note la FNSafer. Selon elle, ces cessions peuvent correspondre à des opérations de transmission progressive via des cessions partielles, à des conditions favorables pour le repreneur familial.

Répartition des déclarations par type de bénéficiaires en 2023

Type de cessions de partsNombre de déclarationsSurfaces concernéesValeur
Cessions familiales63%64%37%
Cessions entre associés non familiaux6%7%7%
Cessions en faveur d’un tiers31%29%55%

Source : Groupe Safer 

Les cessions entre associés non familiaux ne représentent que 6% de ces transactions. 

A noter toutefois que 31% de ces 7180 déclarations concernent des cessions en faveur d’un tiers n’étant ni parent du cédant, ni associé de la société pour 55% de la valeur des cessions.
 

Des données à prendre avec précaution pour cette première année d’application de la loi Sempastous

Si l’exercice 2023 marque la première année de mise en application de loi Sempastous avec ce nouveau cadre d’observation imposant une déclaration des opérations sociétaires sur un portail de télédéclaration, le groupe Safer souligne que ces premiers chiffres doivent être considérés avec prudence. Et ce d’autant plus nombre de sociétés avaient anticipé le changement en faisant leurs transactions en 2022, d’où une évolution progressive du nombre de déclarations sur 2023.

Lire aussi : Le marché des parts sociales a bondi avant l'entrée en vigueur de la loi Sempastous

Les plus lus

Paysage agricole
Quel prix des terres agricoles en 2023 ?

Après deux années de progression, le marché foncier agricole s’est stabilisé en 2023 avec des surfaces en baisse mais une…

Terres agricoles et bâtiments d’élevage en Bretagne
Comment évolue le prix des terres agricoles en Bretagne ?

Le prix moyen des terres agricoles en Bretagne reste assez stable en 2023. Une stabilité à laquelle participe la Safer…

Homme votant pour les élections européennes
Elections européennes : pour qui les agriculteurs vont-ils voter ?

Une enquête réalisée par le Cevipof et l’Agro Toulouse avec le groupe Réussir éclaire sur les intentions de vote des…

Parlement européen
Résultats aux élections européennes : quelles conséquences pour l’agriculture ?

Les résultats des élections européennes en France et dans les autres pays européens sont tombés. Quel impact pour les…

Moisson d'orge dans l'Hérault
Moisson 2024 : le top départ est lancé

La récolte 2024 de céréales a démarré le week-end dernier avec quelques jours de retard par rapport à la moisson 2023. Alors…

Jean-Marc Jancovici, président du Shift Project, devant un paysage rural.
Décarbonation : « L’agriculture est le secteur le plus complexe qu’on ait eu à regarder » reconnait Jean-Marc Jancovici qui en appelle aux agriculteurs

L’agriculture doit répondre à trois défis : produire beaucoup, produire pas cher tout en respectant l’environnement. Une…

Publicité