Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Changement climatique, écologie, alimentation, biodiversité
Environnement - Sylvie Brunel pense que « l’humanité a les moyens de réparer la planète »

Sylvie Brunel entend défendre l’agriculture française. La géographe, économiste et écrivain a publié en avril un nouveau livre intitulé : « Toutes ces idées qui nous gâchent la vie » où il est question notamment d’usage des pesticides en France et dans le monde. Interview au micro de Sud Radio et témoignage dans Terres et Territoires.

Elle est connue pour ses livres et sa présence en tant qu’invitée sur les plateaux de télé. Sylvie Brunel, géographe, économiste et écrivain, est aussi enseignante à la Sorbonne et ancienne dame de l’humanitaire, de Médecins sans frontières à Action contre la faim dont elle a été présidente. Dans son dernier livre, paru en avril, elle se veut résolument positive et optimiste. Non, le monde ne court pas à sa perte. Elle prend le contrepied des discours des « faux prophètes » sur le changement climatique, l’écologie, l’alimentation, la biodiversité… Et explique pourquoi il ne faut pas avoir peur, ni du présent, ni du futur. L’ouvrage s’appelle « Toutes ces idées qui nous gâchent la vie » et elle en parle dans un article de Terres et Territoires en date du 3 juin.

Selon elle, les idées en vigueur sur l’environnement notamment sont « basées sur des indicateurs biaisés », explique -t-elle au journal départemental. Ses 17 ans dans l’humanitaire la font s’étonner des nouveaux courants de pensée qui circulent. « Je me suis spécialisée dans les crises alimentaires, je suis allée dans les pays où les gens crèvent de faim. Puis je suis rentrée en France où on n’arrête pas de taper sur ceux qui nous nourrissent… Ca n’a pas de sens ! », peut-on lire dans le journal du Nord qui se fait l’écho de son « franc-parler désarmant ». ». Et dans le débat sur les pesticides, sont avis est clair : « On a désarmé sur la question de la protection des plantes car on a oublié la peur de manquer ».

Selon elle, « il y a aujourd’hui une crise morale dans les campagnes françaises. Les gens ne savent plus où ils en sont : rémunérations aléatoires, critiques qui pleuvent, consommateurs qui idéalisent le passé… ». Et elle se dit « inquiète » quand elle évoque l’avenir du secteur agricole. « Entre le bon score des écologistes aux Européennes et En marche et ses positions antiglyphosate, j’ai peur qu’on impose de plus en plus de contraintes aux agriculteurs au détriment du revenu », confie-telle.

Pour des raisons économiques qu’elle expose dans l’article de Terres et Territoires, elle craint la montée du bio que l’on observe actuellement en France. Une évolution qui risque, selon elle, de nous faire perdre des marchés à l’export. Et d’évoquer l’Afrique du Nord ou le Proche et Moyen-Orient qui importent nos céréales. « Si nous nous ruons vers le bio et perdons ces marchés, il n’est pas sûr qu’on puisse écouler notre production ailleurs ».

« Notre solde d’exportations jusqu’ici très positif est en train de baisser, alors que celui des importations augmente au nom de la bio équivalence, qui veut que le bio de Haïti vaille celui de France, ce qui est faux. » Quand elle parle des agriculteurs français, en revanche, elle assure que « leurs pratiques sont raisonnables ».

 

 

Les plus lus

Vignette
Le suicide des agriculteurs, réalité dans la vie et sur les écrans
La profession agricole est la plus touchée par le phénomène dramatique du suicide. Un fléau contre lequel des mesures de…
Vignette
Julia Landrieu interprète sa version agri de « Balance ton quoi »
Des cheveux longs blonds et une voix douce, comme la chanteuse Angèle. Alors pourquoi ne pas se lancer ? Sur Twitter, Julia…
Vignette
Sophie-Elodie, maraîchère candidate à « L’Amour est dans le pré »
Karine Le Marchand a rechaussé ses bottes et « L’Amour est dans le pré » est reparti pour un tour. Le très médiatique show…
Kverneland - Le cultivateur à dents Enduro travaille à toutes les profondeurs.
Machinisme
Le groupe Kverneland, qui célèbre cette année ses 140 ans, lance le cultivateur à dents polyvalent Enduro à l’occasion du salon…
Vignette
L'autoconsommation photovoltaïque est rentable en particulier en élevages laitier et porcin

Avec les hausses du prix de l’électricité, autoconsommer l’énergie photovoltaïque permet de plus en plus de réaliser des…

Vignette
L’attrait pour les médecines alternatives rend nécessaire une évolution du cadre réglementaire
Les médecines alternatives en santé animale séduisent de plus en plus vétérinaires et éleveurs. Les formations se développent.…
Publicité