Aller au contenu principal

Concours
Ecotrophelia Europe 2021 : les étudiants inventent l’alimentation de demain

Cette année, les étudiants de treize nations s’affrontent pour décrocher le graal en matière d’innovation alimentaire. La finale se déroulait ce dimanche 24 octobre, à revoir en replay.

La France a sélectionné lors de son concours national le « Butternot », un substitut de beurre à base de butternut.
La France a sélectionné lors de son concours national le « Butternot », un substitut de beurre à base de butternut.
© Ecotrophelia

L’avenir de l’agroalimentaire de demain est entre les mains de ces ingénieurs en herbe qui ont choisi d’en découdre en ligne (mesures sanitaires obligent) ce 24 octobre pour montrer et imposer leur savoir faire et leurs idées innovantes selon quatre critères : plaisir, santé, prix et éthique. Chaque pays participant a organisé en amont un concours national permettant de sélectionner le projet alimentaire le plus innovant présenté à Ecotrophelia Europe. 


Les substituts plébiscités

Il s’agit donc d’un vrai laboratoire, grandeur nature, où les jeunes participants ont choisi de cibler tous les repas de la journée, souvent avec à l’idée le contre-emploi, c’est-à-dire la valorisation et l’utilisation d’ingrédients de façon nouvelle et originale. C’est le cas de la France qui a opté en juin dernier, lors de son concours national, pour Butternot, un substitut de beurre à base de butternut.
 

Le Danemark concourt avec « Tempty », un substitut de viande unique à base de blanc de champignon.
Tempty, substitut de viande à base de champignon (Danemark).

D’autres pays s’inscrivent dans cette tendance comme le Danemark avec Tempty, un substitut de viande unique à base de blanc de champignon, ou l’Allemagne avec Tresties, des boules sucrées faites de marc de fruits avec un noyau crémeux de beurre de noix. Il y a aussi, venu d’Islande, Aurora, un yaourt à l’avoine avec de la spiruline bleue, du granola et des baies séchées, mais aussi ce biscuit croustillant à base de farine de marc de raisin, de miel et de noix appelé Baguitas en provenance du Portugal. Il ne faut pas oublier la Croatie et Zdravko, un gâteau fonctionnel avec l’ajout de farine de peau pomme de terre ainsi qu’une garniture de figues et de caroube.


Plaisir sain et éthique

Ice Biotic
Ice Biotic, crème glacée au lait de chèvre avec probiotique (Serbie).

A celle liste de produits conçus avec des substituts, une autre catégorie se détache, celle des réalisations axées sur le plaisir sain et éthique. C’est le cas de Barry, une barre croustillante 100 % sans allergènes qui peut servir de petit déjeuner complet et qui a été imaginée par l’équipe belge. Du côté de la Serbie, il y a Ice Biotic, une crème glacée au lait de chèvre probiotique avec Lactobacillus plantarum 299v, fibres de pomme et inuline. Malgré cette débauche de modernité, les traditions ne sont pas pour autant oubliées comme l’illustre la barre Nutri-salad salée venue de Grèce et directement inspirée du régime méditerranéen.

On peut aussi citer Pinja, un lait de baratte fermenté avec des fruits et du muesli, des vitamines et des minéraux ajoutés, à mettre au crédit de la Slovénie. De leur côté, l’Espagne et les Pays-Bas ont en commun la volonté de vouloir réinventer la glace, avec respectivement, Karobia, une crème glacée à la caroube et à l’orange et Aert, une crème glacée au lait de pois jaunes, avec trois parfums différents.


Demain dans les rayons

Et puis une innovation est à part des autres et est présentée cette année par l’équipe représentant le Royaume-Uni : Libero, une « liqueur » non alcoolisée de café arabica avec de riches notes chocolatées, des plantes et un pouvoir moussant. « Notre concours part du présent pour esquisser l’horizon de nos filières. Car toutes les innovations créées dans le cadre d’Ecotrophelia, qui pour certaines prendront place dans les rayons au cours des prochaines années, sont pensées et conçues par une nouvelle génération d’inventeurs, soucieux d’imaginer ce que sera demain. Ce n’est pas quelque chose d’anodin. Je crois qu’à travers ces innovations, nous pouvons lire l’avenir de l’agroalimentaire » souligne Dominique Ladevèze, initiateur d’Ecotrophelia.

Voir le replay de la finale du 24 octobre sur la chaîne youtube d'Ecotrophelia Europe.

Les plus lus

Une pétition lancée pour demander la dissolution de l’association L214
Agacés par les actions menées par l'ONG animaliste, des agriculteurs ont lancé le 13 novembre une pétition en ligne pour demander…
Plein de gazole non routier
Flambée du GNR : les entreprises de travaux agricoles demandent le remboursement anticipé de la TICPE
La fédération nationale des entrepreneurs des territoires demande le remboursement partiel anticipé de la TICPE sur le gazole non…
Et si une agriculture intensive préservait mieux l’environnement ?
Une étude que vient de publier l’université de Cambridge arrive à une conclusion à laquelle on ne s’attendait pas vraiment : une…
vaches limousines avec colliers Nofence sous les pommiers.
« Nous testons les clôtures virtuelles pour faire du pâturage tournant »
Soutenus par le conseil régional et la chambre régionale d’agriculture d’Ile-de-France, Florentin Genty et son frère Germain du…
Pacifica et Groupama annoncent une augmentation de l’assurance récolte de 10 à 25 % en 2022
Chez Pacifica et Groupama, une hausse des primes de l’assurance multirisque climatiques est prévue en 2022. Pour ces Pacifica,…
Le PDG d’Ecomiam ne veut pas céder aux attaques de l’association L214
Le 8 novembre, l’entreprise Ecomiam a été « attaquée » par l’association L214. Coups de téléphone, mails, messages publiés sur…
Publicité