Aller au contenu principal

[Vidéo] Des savons et cosmétiques au lait de vache produits à la ferme

Des savons et cosmétiques intégrant des matières « hyper naturelles et locales » dans leur composition, c’est le concept développé par Pauline Plessy. La jeune créatrice a installé son laboratoire dans une ferme d’Alsace pour fabriquer des produits à base de lait de vache vendus en magasins de producteurs. Le démarrage de l’activité est encourageant. Plus de 1000 savons ont été vendus pour les fêtes de fin d’année. Reportage vidéo du PHR - L’Est agricole et viticole.

Des savons à base de lait de vache, c’est ce que propose Pauline Plessy qui s’est installée à la ferme des Schalandos à Hachimette, sur la commune de Lapoutroie dans le Haut-Rhin. L'information est rapportée dans une vidéo réalisée par le Paysan du Haut Rhin - L’Est agricole et viticole.  Les exploitants agricoles ont aidé la jeune porteuse de projet en lui offrant un local et leur aide financière pour la fabrication de ses produits. Ils ont cru à cette initiative en y voyant une façon d’élargir leur propre gamme de produits.

Du local, de l’assiette jusqu’à la salle de bains

L’activité de Pauline a officiellement démarré mi-octobre, en visant un développement des ventes pour les fêtes de fin d’année. « L’idée était de proposer aussi des produits cosmétiques à toutes les personnes qui fréquentent les magasins de producteurs, qui cherchent à avoir un maximum de local dans le quotidien, pour qu’il y ait du local, de l’assiette jusqu’à la salle de bains, » explique la créatrice d’entreprise. La gamme des produits à base de lait de vache et autres produits au maximum locaux comprend 4 savons, deux avec huiles essentielles et deux sans, une crème pour les mains et un baume à lèvres. Elle s’étend aussi aux produits d’entretien, avec notamment de la lessive.

A la demande des consommateurs, la gamme devrait s’étoffer rapidement. Des crèmes spécifiques pour le visage, un lait corporel et une gamme de produits pour homme sont actuellement testés en laboratoire.

Le lait de vache de la ferme est intégré congelé dans le process de fabrication des savons et représente 33% des matières grasses utilisées. La crème pour les mains intègre dans sa composition du lactoserum issu de la production de fromage. « Le lait est très adapté à la composition de la peau, » assure Pauline Plessy qui précise pourquoi dans la vidéo. Acides gras, protéines, différents minéraux comme le zinc ou le sélénium sont présents dans le lait. Vitamine C, D et E, qui sont des anti-oxydants, mais aussi vitamine B6 et B12 qui sont des cicatrisants, entrent également dans la composition du lait et présentent un intérêt en cosmétologie. De même l’acide lactique, qui stimule la production de collagène et permet d’éliminer les cellules mortes de la peau.

Le prix des savons varie de 4,70 € à 6,60 €. « On avait un objectif de 1000 savons et on l’a dépassé déjà en décembre, » confie-la jeune chef d’entreprise. Des ventes très satisfaisantes en fin d’année accompagnées de retours positifs. « C’est très encourageant, » constate la jeune chef d’entreprise.

Les plus lus

Anne Mottet
Anne Mottet, femme de Thomas Pesquet, défend le plancher des vaches
Chargée de la politique d’élevage à la FAO, l’ingénieure agronome et docteur en agro-écosystème Anne Mottet démontre brillamment…
Boucherie abolition
[Anti-viande] L214 dénonce son attitude : l’animaliste Solveig Halloin en cinq vidéos
Solveig Halloin, militante animaliste et porte-parole de Boucherie abolition, fait le buzz après son intervention critiquée par…
Protéines
Plan protéines : nouvelle enveloppe de 20 millions d’euros pour aider les agriculteurs à s’équiper
Après le succès du premier, un deuxième appel à projets pour l’aide aux investissements en matériels et agroéquipements dans le…
Coupe flexible
Plan protéines : quels agroéquipements éligibles à la deuxième enveloppe de 20 millions d’euros ?
Après le succès du premier, un deuxième appel à projets pour l’aide aux investissements en matériels et agroéquipements dans le…
Retraités agricoles
Retraites : 100 euros de plus par mois pour 227 000 anciens agriculteurs dès décembre
Jean Castex va annoncer ce vendredi 23 avril au matin à Luzillat dans le Puy-de-Dôme la mise en œuvre de la revalorisation des…
[Interview] Marco l’Agricoolteur : l’agriculteur français le plus suivi sur TikTok
A 25 ans, Marc-Antoine Dumoulin est devenu l’agriculteur français le plus en vue sur TikTok. Présent sur le réseau social depuis…
Publicité