Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Marché de la luzerne déshydratée : les voyants au vert

Kévin Cler
13 fév 2018

La production française de luzerne déshydratée entre 2016 et 2017 a progressé de 4,1 %, à 850 000 t, selon Coop de France Déshydratation. Le syndicat se réjouit de la bonne dynamique de la demande nationale et internationale.

Un vent d’optimisme souffle sur le marché de la luzerne déshydratée française. « L’érosion des surfaces de luzerne a pris fin. […] Nos usines de déshydratation sont quasiment saturées », a déclaré Éric Masset, président de Coop de France (CdF) Déshydratation le 6 février à Paris. Selon les données du syndicat, la production française 2017 s’élève à 850 000 t, en hausse de 14,1 % par rapport à l’année précédente (cf. graphe). Ce niveau de production se rapproche de celui « observé avant la baisse des aides de la Pac », se réjouit Serge Faller, directeur général de Désialis.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité