Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Le gouvernement envoie des signes positifs à la filière française des oléagineux, selon la Fop

Kévin Cler
30 jan 2018

L’État a promis de durcir le ton envers la grande distribution, tout en apportant son soutien à la filière protéines.

Arnaud Rousseau, président de la Fédération des producteurs d’oléoprotéagineux (Fop), s’est insurgé contre la grande distribution lors de l’assemblée générale le 24 janvier à Paris, en prenant le cas de l’huile "Fleur de colza". « En termes de valorisation de la qualité du produit par la grande distribution, on n’y est pas du tout ! […] Si l’attitude de l’aval ne change pas, il faudra avoir recours aux ordonnances. » Emmanuel Macron lui a répondu positivement le lendemain, signifiant dans son discours en Auvergne, que les ministres de l’Agriculture et de l’Économie réuniraient d’ici quelques jours distributeurs, industriels et agriculteurs, pour discuter des négociations commerciales.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité