Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Contrôler les passages de tête de ligne de cylindres lisses

Rédaction La Dépêche
16 avr 2013

« Ce sont surtout les farines de tête de claquage et convertissage qu’il est important de maîtriser », indique Arnaud Dubat représentant de Chopin Technologies. Si le taux d’amidons endommagés y est moins élevé qu’en queue de mouture, ces passages sont en effet les plus producteurs de farine. Deux catégories de mesures existent pour évaluer ce critère. La méthode enzymatique, réalisée en 1h30, nécessite du matériel (spectromètre) et du personnel formé. Elle serait surtout adaptée pour les professionnels réalisant plus de 50 essais par jour. La seconde, sur laquelle se base le SDmatic de Chopin, consiste à mettre de l’iode dans une solution contenant 1 g de farine et de mesurer l’intensité d’un courant appliqué au mélange.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité