Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Congrès de l’AGPB : les céréaliers prêts à bouger sur les phytos mais à leur rythme

Agra
06 fév 2018

« Parfaitement conscients des attentes sociétales, nous sommes prêts à relever ce défi et à nous engager dans une trajectoire de progrès visant à réduire les risques et les impacts des produits phytos, a déclaré le président de l’AGPB Philippe Pinta, le 1er février à son congrès. Mais il nous faut des délais raisonnables. » L’AGPB envisage, dans un premier temps, une réduction des phytos à partir des outils existants. Quant aux solutions alternatives, elles passeront par des innovations en matière de numérique, robotique, génétique, biocontrôle et agronomie. Un des axes du plan de filière vise à développer une protection des cultures efficace et durable. Pour réussir cette transition, l’AGPB réclame le soutien des pouvoirs publics.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité