Aller au contenu principal

[Covid-19] Agriculteurs : une aide de 112 euros par jour pour vous faire remplacer pendant le confinement

Une allocation pour remplacement temporaire est prévu pour les exploitations agricoles concernés par les mesures du confinement
Une allocation pour remplacement temporaire est prévu pour les exploitations agricoles concernés par les mesures du confinement
© Pixabay

Vous êtes exploitants agricoles et devez vous occuper de vos enfants avec la fermeture des crèches et des écoles, alors que les travaux agricoles n’attendent pas. Vous pouvez bénéficier d’une allocation de 112 euros par jour pour vous faire remplacer, rappelle le gouvernement.

Dans le cadre du troisième confinement, depuis le 6 avril, les enfants sont de retour à la maison pour l’enseignement à distance pour une semaine avant deux semaines de vacances pour toutes les zones scolaires à compter du 12 avril 2021. Un casse-tête pour tous les parents y compris les agriculteurs.

Une allocation versée par la MSA

Pour les exploitants concernés par les mesures de fermeture des crèches ou des établissements scolaires, le gouvernement rappelle que l’allocation pour financer son remplacement, mise en place lors de la seconde vague de coronavirus, reste en vigueur. « Ce dispositif permet de soutenir les exploitants empêchés d’accomplir les travaux sur leur exploitation agricole alors même que certaines tâches ne peuvent pas être reportées », affirme le ministère de l’agriculture.

L’aide se traduit par la prise en charge du coût du remplacement sur l’exploitation agricole dans un plafond de 112 euros par jour.

Cette allocation est versée par les caisses de la Mutualité Sociale Agricole (MSA), sur la base de justificatifs, soit aux services de remplacement si l’exploitant fait appel à leur service, soit à l’exploitant s’il procède à une embauche directe.

Lire aussi : [Covid-19] Agriculteurs : l'attestation obligatoire au-delà de 10 km et pendant les horaires du couvre-feu

Les chefs d’exploitation et d’entreprise agricole et les aides familiaux, les collaborateurs et les membres non-salariés de société sont concernés, rappelle la MSA.

Cette aide peut aussi être mobilisée si les exploitants font l’objet d’une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile ou bien s’ils sont parents d’un enfant de moins de 16 ans ou d’une personne en situation de handicap faisant lui-même l’objet d’une telle mesure.

 

 

Les plus lus

Florian Delmas, président d'Andros
Notre système agricole et agroalimentaire français fait faillite, « et nous regardons ailleurs »
Florian Delmas, 37 ans, président d’Andros, signe une tribune cash sur ce qu’il pointe comme les dérives du système agricole et…
Il est « urgent » de s’occuper de l’agriculture alerte Jean-Marc Jancovici
Dans un message posté sur Linkedin, Jean-Marc Jancovici réagit à un article des Echos relatant la visite d’Emmanuel Macron aux…
investissement photovoltaïque agriculture
Investissements : optimiste pour 2022, le Crédit agricole exprime des « incertitudes » pour 2023
La première banque de l’agriculture a accordé un montant record de prêts en 2021 au monde agricole et annonce un bon premier…
Pierre Rouault (Union centriste), Laurent Duplomb (LR) et Serge Mérillou (socialiste) trois sénateurs dans une exploitation agricole.
La Ferme France recule : constat alarmant et solutions du Sénat
Un rapport sénatorial transpartisan appelle à mettre en place un plan d’urgence pour redresser la compétitivité de l’agriculture…
méthaniseur agricole
Energies renouvelables : revalorisation du tarif d’achat du biométhane
Afin d’accroître la production de biométhane en France, le gouvernement publie deux textes visant à revaloriser le tarif d’achat…
Arnaud Gaillaut, président des Jeunes agriculteurs, et Emmanuel Macron à Terres de Jim.
Pacte d’orientation et d’avenir pour l’agriculture : les 4 annonces d’Emmanuel Macron
A Terres de Jim dans le Loiret, le président de la République a annoncé les grandes pistes sur lesquelles il compte travailler…
Publicité