Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

[Coronavirus] Pendant le confinement, le boom du bio, de l’équitable et du local, avec une forte progression du e-commerce

Depuis le début du confinement les modes de consommation alimentaire, mais aussi les modes d’approvisionnement des Français, ont changé. Le bio, l’équitable et le local connaissent une embellie de leurs ventes. Les achats en ligne sont en forte progression. Ces évolutions seront-elles durables ? C’est ce que tentent de cerner les cabinets de sondages et d’études.

La demande des consommateurs pour les produits fermiers a augmenté pendant le confinement.
© Marie-Annick Carré

Le confinement aura eu indéniablement un impact sur les achats alimentaires des Français. Le bio, l’équitable et le local connaissent actuellement une forte croissance. Cette tendance va-t-elle être durable ?

Un sondage OpinionWay commandé par l’ONG Max Havelaar, a « jaugé la prise de conscience des Français d’une nécessité de repenser nos modes de consommation », indique Fruits & Légumes.

Une préférence « responsable et équitable » qui se se confirme dans la crise

La revue spécialisée rapporte les propos de Blaise Desbordes, directeur général de Max Havelaar. « Nous avons, comme en 2018, connu une croissance exceptionnelle du marché du commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar en France en 2019 (+22 % sur un an, à 902 M€ de chiffre d’affaires),» commente-t-il. « On pouvait craindre que cette dynamique soit stoppée par la crise, il n’en est rien semble-il : la préférence responsable et équitable des Français se maintient bien dans la crise, c’est une bonne nouvelle. » Pour le commerce alimentaire équitable, la crise sanitaire a donc confirmé un mouvement déjà amorcé.

Même constatation du côté des produits biologiques, en forte progression ces dernières années. C’est « le boom du bio », titre Terres et Territoires. « La vente des produits bio est en très forte augmentation depuis le début du confinement. Bien plus importante que celle des produits conventionnels, » rapporte la revue. Ce constat repose sur l’étude du cabinet Nielsen, publiée le 8 avril 2020.

« Tous les circuits de distribution sont concernés », rapporte encore le journal agricole du Nord. Le cabinet d’étude note que le bio occupe une place importante dans le commerce de proximité ou le e-commerce.

Lire l’intégralité de l’article « Le boom du bio en confinement » dans Terres et Territoires.

 

Explosion des ventes en ligne

Le cabinet a publié par ailleurs le 22 avril une autre étude sur la vente en ligne des produits de grande consommation. L’enquête révèle une véritable « explosion » des ventes « online » (drive et livraison à domicile), « aujourd’hui largement dominés par les leaders de la grande distribution ».

Sur le marché du bio, la revue Fruits & Légumes signale notamment l’embellie des ventes enregistrée par Greeweez, enseigne de vente de bio en ligne, appartenant au groupe Carrefour depuis 2016. Le volume de commandes du distributeur « a été multiplié par 5 » depuis le début de la crise.

De nouveaux clients dans les fermes

Durant le confinement, la proximité est devenue elle aussi un atout. Alors que les files d’attente dans les grandes surfaces ont découragé quelques acheteurs, les fermes qui pratiquent la vente en direct ont découvert de nouveaux acheteurs. Les consommateurs sont notamment venus y chercher des œufs qui manquaient dans les rayons des supermarchés. La revue Réussir Lait relate l’exemple du Gaec de Rublé en Loire-Atlantique qui a dû adapter son lieu de vente en période de confinement. « Nous n’allons sans doute pas garder tous nos nouveaux clients, mais certains vont peut-être prendre conscience qu’il est important de mieux manger, » espèrent les associés.

« Vente à la ferme – Les gagnants de l’épidémie », avance aussi France 2 dans un reportage diffusé le 30 mars. « Les ventes à la ferme ont la cote », estime la chaîne de télévision.

Lire aussi « Les produits bios profitent du confinement » dans Les Marchés.

 

Les plus lus

jean baptiste moreau agriculture député LREM agriculture macron
Jean-Baptiste Moreau, député : "Le localisme ne sauvera pas l’agriculture française"
Dans une tribune publiée sur le site du journal L’Opinion, le député accuse la grande distribution de ne pas avoir joué le jeu…
[Coronavirus] Le Space n’aura pas lieu en 2020 – Le salon des productions animales annulé en raison de la crise
C’est un coup dur pour les organisateurs du salon et l’ensemble de la profession agricole : le Space, Salon international des…
Le Sommet de l’élevage maintenu en 2020, du 7 au 9 octobre
Amélioration en vue sur le front du Covid-19 et bonne nouvelle pour les éleveurs : le Sommet de l’élevage est maintenu en 2020.…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
[Covid-19] Le confinement a donné envie aux Français d’élever leurs poules pondeuses
Le confinement a donné aux particuliers possédant un jardin d’élever leurs poules et de manger leurs œufs « maison ». Depuis le…
Publicité