Aller au contenu principal
Font Size

[Coronavirus] Pendant le confinement, le boom du bio, de l’équitable et du local, avec une forte progression du e-commerce

Depuis le début du confinement les modes de consommation alimentaire, mais aussi les modes d’approvisionnement des Français, ont changé. Le bio, l’équitable et le local connaissent une embellie de leurs ventes. Les achats en ligne sont en forte progression. Ces évolutions seront-elles durables ? C’est ce que tentent de cerner les cabinets de sondages et d’études.

La demande des consommateurs pour les produits fermiers a augmenté pendant le confinement.
© Marie-Annick Carré

Le confinement aura eu indéniablement un impact sur les achats alimentaires des Français. Le bio, l’équitable et le local connaissent actuellement une forte croissance. Cette tendance va-t-elle être durable ?

Un sondage OpinionWay commandé par l’ONG Max Havelaar, a « jaugé la prise de conscience des Français d’une nécessité de repenser nos modes de consommation », indique Fruits & Légumes.

Une préférence « responsable et équitable » qui se se confirme dans la crise

La revue spécialisée rapporte les propos de Blaise Desbordes, directeur général de Max Havelaar. « Nous avons, comme en 2018, connu une croissance exceptionnelle du marché du commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar en France en 2019 (+22 % sur un an, à 902 M€ de chiffre d’affaires),» commente-t-il. « On pouvait craindre que cette dynamique soit stoppée par la crise, il n’en est rien semble-il : la préférence responsable et équitable des Français se maintient bien dans la crise, c’est une bonne nouvelle. » Pour le commerce alimentaire équitable, la crise sanitaire a donc confirmé un mouvement déjà amorcé.

Même constatation du côté des produits biologiques, en forte progression ces dernières années. C’est « le boom du bio », titre Terres et Territoires. « La vente des produits bio est en très forte augmentation depuis le début du confinement. Bien plus importante que celle des produits conventionnels, » rapporte la revue. Ce constat repose sur l’étude du cabinet Nielsen, publiée le 8 avril 2020.

« Tous les circuits de distribution sont concernés », rapporte encore le journal agricole du Nord. Le cabinet d’étude note que le bio occupe une place importante dans le commerce de proximité ou le e-commerce.

Lire l’intégralité de l’article « Le boom du bio en confinement » dans Terres et Territoires.

 

Explosion des ventes en ligne

Le cabinet a publié par ailleurs le 22 avril une autre étude sur la vente en ligne des produits de grande consommation. L’enquête révèle une véritable « explosion » des ventes « online » (drive et livraison à domicile), « aujourd’hui largement dominés par les leaders de la grande distribution ».

Sur le marché du bio, la revue Fruits & Légumes signale notamment l’embellie des ventes enregistrée par Greeweez, enseigne de vente de bio en ligne, appartenant au groupe Carrefour depuis 2016. Le volume de commandes du distributeur « a été multiplié par 5 » depuis le début de la crise.

De nouveaux clients dans les fermes

Durant le confinement, la proximité est devenue elle aussi un atout. Alors que les files d’attente dans les grandes surfaces ont découragé quelques acheteurs, les fermes qui pratiquent la vente en direct ont découvert de nouveaux acheteurs. Les consommateurs sont notamment venus y chercher des œufs qui manquaient dans les rayons des supermarchés. La revue Réussir Lait relate l’exemple du Gaec de Rublé en Loire-Atlantique qui a dû adapter son lieu de vente en période de confinement. « Nous n’allons sans doute pas garder tous nos nouveaux clients, mais certains vont peut-être prendre conscience qu’il est important de mieux manger, » espèrent les associés.

« Vente à la ferme – Les gagnants de l’épidémie », avance aussi France 2 dans un reportage diffusé le 30 mars. « Les ventes à la ferme ont la cote », estime la chaîne de télévision.

Lire aussi « Les produits bios profitent du confinement » dans Les Marchés.

 

Les plus lus

Moisson record : avec 173,98 q/ha un néo-zélandais bat le record de rendement en blé
Eric Watson, agriculteur néo-zélandais d’Ashburton, bat pour la deuxième fois consécutive le record du rendement en blé avec une…
Louis Bodin
[VIDEO] Quand le Mr. Météo TF1, Louis Bodin, conduit une moissonneuse-batteuse !
Le groupe agricole Noriap des Hauts-de-France et Seine-Maritime invite Louis Bodin, ingénieur-prévisionniste-météorologue, à…
Julie Bléron, référente agricole de gendarmerie
Dans l’Orne, la gendarmerie a une spécialiste du monde agricole
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie. Sa mission est de recréer un lien entre la gendarmerie et l’agriculture. Avec…
Urine
Le pipi des Parisiens au service de l’agriculture
Comment réduire l’utilisation des engrais chimiques dont l’usage contribue au changement climatique et menace les milieux…
Joseph Boussion & Hugo Clément
Loup abattu - le berger Joseph Boussion recadre Hugo Clément : la vidéo vue plus d’un million de fois
Dimanche 5 juillet, un loup est abattu au col du Lautaret, en Hautes-Alpes. Cet abattage légal est-il normal ? Entre indignation…
L’aliment liquide apporte énergie fermentescible et azote soluble
Bovins Viande
Formulé à partir de coproduits locaux, l’aliment liquide est un moyen simple de complémenter des animaux. Il peut se distribuer…
Publicité