Aller au contenu principal

Un autre modèle économique pour le chevreau

Face aux prix du chevreau naissant de la campagne 2021-2022, la Fédération nationale des éleveurs de chèvres (Fnec), la Confédération paysanne (CP) et la Coordination rurale (CR) appellent dans un communiqué commun à un autre modèle économique pour le chevreau.

Depuis le début de la pandémie, la filière chevreaux est dans la tourmente. « Les éleveurs laitiers n’ont jamais autant perdu, en ce qui concerne la valorisation du chevreau, que depuis le début de la crise Covid, rappelait la Fnec fin mai. Les chevreaux ont connu des baisses de prix allant jusqu’à 80 %, et encore aujourd’hui en 2022 ils partent des fermes à un ou deux euros. »

Si le marché est globalement assaini au niveau des stocks de chevreaux, le prix de la poudre de lait met les engraisseurs sous tension depuis plusieurs mois, menaçant le prix du chevreau d’une nouvelle baisse. « Il n’est pas envisageable de reprendre une campagne 2022/2023 avec la même tendance de prix », préviennent les trois syndicats.

Le lait ne doit pas financer la filière viande

Il n’est pas non plus acceptable de « céder à la pression de la solution « de facilité » : faire payer davantage les éleveurs laitiers. Au contraire, comme nous le revendiquons depuis la crise covid, un autre modèle économique pour le chevreau est possible, où chaque maillon retrouve de la valeur ».

La Fnec, la CP et la CR demandent aux opérateurs de l’aval de : « tout mettre en œuvre pour répercuter la hausse des coûts de production sur le prix de vente du chevreau. Car cette filière doit également bénéficier de la dynamique enclenchée par la loi Egalim2 pour rendre sa valeur à un produit de qualité : le chevreau ».

Abattoirs de proximité cruciaux

Côté amont, plusieurs pistes, déjà travaillées depuis deux ans, sont proposées : diminution du nombre de chevreaux entrant dans le circuit long, via les lactations longues ou les semences sexées, et également le développement d’alternatives d’abattage en complément des trois abattoirs spécialisés. Sur ce dernier point, les syndicats demandent un soutien de l’État pour maintenir un maillage territorial d’outils d’abattage de proximité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Alain et Léo Drochon travaillent en parfaite entente sur l'exploitation familiale.
« Produire les meilleurs fourrages pour nos chèvres »
Dans les Deux-Sèvres, Alain et Léo Drochon forment un binôme efficace sur l’exploitation familiale. Ils s’adaptent aux terres…
Christophe Lizot est lauréat 2021 du prix de la Fondation pour une Agriculture Durable de Nouvelle-Aquitaine grâce à son méteil qui améliore son autonomie alimentaire.
« J’ai remplacé toutes mes cultures de vente par du méteil »
À l’EARL des trois fermes, un couple d’éleveurs charentais améliore son autonomie alimentaire en remplaçant ses cultures de vente…
Les associations de défense des races, accompagnées par l’Institut de l’élevage, ont souhaité créer des références pour montrer que s’installer en race locale et vivre de ce type d’élevage c’est possible !
S’installer en races locales c’est possible !
Des références technico-économiques sont en cours de construction afin d’accompagner les porteurs de projet et éleveurs installés…
Les boucs vasectomisés permettent de détecter les chaleurs, une alternative aux tabliers, pas toujours simples à gérer au quotidien.
Tous gagnants avec le progrès génétique en filière caprine
La génétique est parfois vue comme réservée aux grands troupeaux livreurs ou résumée à la seule pratique de l’insémination.…
Temanuata Girard, vice-présidente de la région Centre-Val de Loire déléguée à l'agriculture et à l'alimentation, et Olivier Denis, président de l'AOP Pouligny Saint-Pierre ont signé le plan de filière local 2022-2026 à l'occasion des 50 ans de l'appellation.
Pour ses 50 ans, le Pouligny Saint-Pierre a mis les petits plats dans les grands
Premier fromage de chèvre à avoir obtenu une AOC en 1972, le Pouligny Saint-Pierre a réuni producteurs, affineurs,…
Isabelle Dubrion adhère depuis trois ans seulement et a déjà un accouplement programmé cet automne pour Rosée, avec à la clé peut-être un futur bouc inscrit au catalogue CapGènes.
Plus de fromages avec le même nombre de chèvres grâce au progrès génétique
En Saône-et-Loire, Isabelle et Baptiste Dubrion font progresser leur troupeau pour améliorer le rendement fromager et la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre