Aller au contenu principal

Terrena réfléchit à une offre de chevreaux de sept jours

L’OP caprine de Terrena veut collecter une partie des chevreaux à sept jours afin d’étaler le pic de production de février.

Christophe Maudet et Benoît Gavaland
Christophe Maudet (à gauche) et Benoît Gavaland, président de l’OP ovine de Terrena, ont invité les éleveurs caprins à réfléchir à une nouvelle organisation de l’engraissement des chevreaux.
© V. Bargain

En 2023, l’organisation de producteurs (OP) caprine de Terrena, qui compte 150 adhérents, a commercialisé 71 575 animaux, dont 40 388 chevreaux de boucherie, 25 344 chevreaux maigres, 5 769 caprins de réforme et 74 chevrettes de reproduction, pour 1,8 million d’euros de chiffre d’affaires. Les volumes sont en légère baisse, du fait surtout de la baisse de la collecte de chevreaux maigres dans la zone Poitou où l’élevage caprin diminue ; la Bretagne et la zone Maine-Touraine étant plus dynamiques. « Après les années Covid, la situation commerciale est revenue à la normale, constate Christophe Maudet, directeur de l’OP caprine de Terrena. La viande de chèvre de réforme, peu coûteuse, a aussi trouvé son marché dans un contexte d’inflation. »

De meilleurs prix avec l’engraissement à la ferme

La principale problématique aujourd’hui porte sur l’engraissement des chevreaux. L’atelier qui engraisse la majorité des chevreaux de la zone nord, dont l’éleveur partira prochainement en retraite, devrait être repris. « La difficulté est que les mises bas depuis quelques années sont de plus en plus regroupées sur une courte période de trois semaines en février, indique Christophe Maudet. La gestion de ce pic par les engraisseurs devient difficile et se traduit de fait par des enlèvements qui se font de plus en plus à sept jours, plutôt qu’à trois jours»

La phase critique étant alors passée, des éleveurs, quand ils le peuvent, font le choix d’engraisser eux-mêmes les chevreaux, pour bénéficier de prix plus avantageux, de 6,69 euros par kilo de carcasse en chevreaux gras en 2023, contre 2 euros par tête en chevreaux maigres. « Mais les engraisseurs ont aussi un rôle de regroupement, souligne Christophe Maudet. Nous devons réfléchir à une offre commerciale de chevreaux de sept jours assurant une bonne répartition de la valeur entre éleveurs et engraisseurs. Une autre solution serait la mise en place d’un atelier tampon permettant de gérer ce pic de mise bas. »

Les plus lus

Griffe du séchoir à foin
« J’ai investi dans une fabrique d’aliments à la ferme et un séchage en grange pour le confort de travail et l’autonomie alimentaire du troupeau de chèvres »
Dans l’Aveyron, Étienne Espinasse a fait évoluer son système alimentaire en remplaçant l’ensilage de maïs par du foin de luzerne…
Robot d'alimentation Lely Vector
« Robot d’alimentation, pluie de paille, génétique et cube d’aliments pour gagner en performance et en confort »
Dans la Vienne, l’élevage caprin la SCEA Du bois du Theil multiplie les investissements en misant sur la robotisation, l’…
Fromage sainte maure de touraine AOP
Les résultats du concours de fromages fermiers de chèvre Fromagora 2024
Fromagora, le concours national de fromages de chèvre fermiers, a distribué 74 médailles dont 27 médailles d’or, 31 d’argent et…
Trois éleveurs dans une prairie devant des moutons
« Pas satisfaits de nos ray-grass italiens, nous avons adopté les mélanges suisses »
Par rapport au ray-grass italien, le mélange de plusieurs espèces prairiales offre un meilleur rendement, une pousse plus étalée…
Chèvres en Espagne
Lait de chèvre : « Baisse de l’export espagnol et tensions sur la poudre hollandaise »
Le marché du lait de chèvre évolue avec une baisse de la production espagnole et des tensions sur l’export de poudre de lait…
Traite des chèvres et contrôle laitier en Haute-Savoie
1 023 kg de lait par an et par chèvre au contrôle laitier en 2023
Les chèvres au contrôle laitier ont produit 1 023 kilos de lait en moyenne en 2023. L’autre tendance est l’allongement…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre