Aller au contenu principal
Font Size

Covid-19
La coopérative Eurial face au confinement

La coopérative Eurial, premier intervenant en collecte et transformation de lait de chèvre en France, a maintenu sa collecte de lait et adapté sa transformation fromagère. En chèvre, la baisse brutale de son marché de la restauration hors domicile n’a pas été entièrement compensée par la hausse de l’export et de la consommation des ménages.

Les fromages de chèvres Soignon ont été surconsommés dans les grandes surfaces pendant le confinement.
Les fromages de chèvres Soignon ont été surconsommés dans les grandes surfaces pendant le confinement.
© D. Hardy

Lors d’un webinaire d’Idele du 3 juin sur les filières laitières face au crash-test du Covid-19, Bertrand Rouault d’Eurial a détaillé l’impact de la pandémie sur les activités de la coopérative. « Avec l’absentéisme dans les laiteries, on s’est posé la question de savoir si on serait capable de collecter et transformer le lait, explique le directeur général du développement d’Eurial. Heureusement, aujourd’hui, on est fier de n’avoir jeté aucun litre de lait. C’est un succès pour toutes les équipes d’Eurial qui se sont mobilisées ». Les équipes supports sont restées en télétravail et les commerciaux en chômage partiel.

Mais si la collecte et la transformation du lait ont été un défi opérationnel, Bertrand Rouault insiste surtout sur le vrai « chamboule tout » des destinations de la production. « La baisse de l’export et l’arrêt de la restauration hors domicile n’ont pas toujours été compensé par le développement de la vente au détail ».

Pour les fromages de chèvres, le chiffre d’affaires a par exemple globalement baissé de 4 % en avril. La bûchette Soignon a été très utilisée par les ménages français qui se sont remis à cuisiner pendant le confinement. « Les exportations européennes de fromages de chèvre ont aussi bien fonctionnées ».

Mais la dynamique a été très différente en restauration hors domicile et pour le food service. Lors de la deuxième quinzaine de mars, les commandes de la restauration hors foyer ont ainsi baissé de 95 % et celle des industries agro-alimentaires de 15 %. « C’est une chute incroyable et personne n’y était préparé ». Après le déconfinement de la mi-mai, les commandes sont reparties mais l’activité de ces deux secteurs est toujours inférieure d’environ 20 % à ce qu’elle était un an auparavant. Les perspectives en restauration restent très incertaines à court et moyen terme. « La gestion de la prévision est très complexe car nous voulons éviter autant les ruptures d’approvisionnement que les dégagements de produits. »

« Pour le chèvre, la baisse des ventes en restauration hors domicile n’a pas été complètement compensée par la hausse de la vente au détail, conclut Bertrand Rouault. Nous aurons à la fin un stock de caillé congelé plus important que d’habitude ». Craignant des résultats financiers 2020 à la baisse, Eurial a réduit les frais fixes et notamment ses investissements publicitaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les problèmes d'entrée d'air dans les faisceaux trayeurs seraient dus soient au mauvais positionnement du faisceau soit à des conformations de mamelles particulières. © B. Morel
La qualité de la traite influencée par les faisceaux trayeurs
L’Institut de l’élevage a réalisé une étude comparant trois types de faisceaux trayeurs en fonctionnement et d’évaluer leur…
Les abattoirs ont continué à collecter les chevreaux pendant le confinement tout en sachant qu'ils ne parviendraient pas à les valoriser correctement. © D. Hardy
Coûte que coûte, libérer les stocks de chevreaux
Les trois opérateurs de la filière chevreau française croulent sous leurs stocks, stigmates restants de la crise du Covid-19.
Le prix de base du lait de chèvre s’est établi à 664 euros les 1 000 litres au premier trimestre 2020 en moyenne nationale, soit une progression de près de 17 euros d’une année sur l’autre.
Le prix du lait de chèvre progresse au premier trimestre
Le prix moyen du lait de chèvre a connu une nouvelle progression au premier trimestre, sous l’effet de la hausse du prix de base…
Le salon Capr'Inov se tiendra les 25 et 26 novembre à Niort, dans les Deux-Sèvres. © Capr'Inov
Sommet de l’élevage et Capr’Inov sont maintenus
Alors que le Space est annulé pour cause de Covid-19, le Sommet de l’élevage et Capr’Inov sont maintenus avec des nouveautés à…
Les élevages caprins de demain devront s'adapter au changement climatique et à la demande d'une production durable économiquement, socialement et environnementalement.  © D. Hardy
Des pistes pour des élevages caprins durables demain
La recherche et le développement imaginent un élevage de chèvres durable et adapté aux aléas climatiques de demain. Résumés des…
30 mesures pour les coopératives dans l’après-Covid19
La coopération agricole dessine l’avenir de l’agriculture française à travers 30 objectifs pour sortir de la crise du coronavirus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre