Aller au contenu principal

Le conseil de Claire Boyer, Institut de l’élevage - Cap’Pradel
Des concentrés à volonté pour les chevrettes

La distribution à volonté au nourrisseur permet de gagner en temps de travail en optimisant l'astreinte alimentaire. © C. Boyer
La distribution à volonté au nourrisseur permet de gagner en temps de travail en optimisant l'astreinte alimentaire.
© C. Boyer

« Lorsque les chevrettes sont sevrées et qu’il manque du fourrage de qualité ou bien que les indicateurs de croissance n’ont pas été atteints, l’éleveur peut mettre en place une distribution de concentrés à volonté. Cette pratique a été expérimentée au Pradel et nous avons relevé plusieurs points de vigilance. L’aliment doit être adapté à la distribution à volonté, il est préférable de faire valider sa composition par le marchand d’aliment ou le conseiller d’élevage.

« Une solution contre le manque de fourrage de qualité »

Il doit contenir entre 14 et 16 % de cellulose brute, un taux assez élevé pour sécuriser l’aliment. L’amidon et le sucre ne doivent pas dépasser les 25 % et la concentration en énergie doit être autour de 0,92 UFL. Enfin, la matière azotée totale ou MAT doit avoisiner les 16 %. Deux techniques de distribution sont envisageables : au nourrisseur ou à l’auge. Dans les deux cas, il faut s’assurer que chaque chevrette a assez de place pour accéder à l’aliment. Comptez en moyenne un nourrisseur d’un mètre pour 15 chevrettes ou 25 cm d’auge par chevrette. Il faut faire particulièrement attention que les auges et les nourrisseurs soient constamment pleins. Pour optimiser la distribution et gagner sur le temps de travail, il est conseillé d’avoir le stock d’aliment à proximité des chevrettes.

Économiser son foin de qualité

Le seul fourrage auquel elles auront accès sera de la paille ou du fourrage grossier très fibreux. Le fourrage doit être généreusement distribué pour en faciliter l’ingestion. Deux distributions de fourrage par jour est une bonne fréquence, cela permet de veiller à ce que les chevrettes en disposent suffisamment et d’enlever les refus régulièrement. Le rationnement se fait ensuite progressivement à partir de quatre mois ou des 30 kg, jusqu’à atteindre une ration quotidienne de 600 à 800 grammes de concentrés à adapter selon le fourrage donné (foin ou paille). Enfin, à neuf mois, les chevrettes pourront commencer à recevoir la ration de début de lactation. Cette pratique permet avant tout de faire des économies de foin, de gagner en temps d’astreinte sur la distribution et peut aider à rattraper d’éventuels retards de croissance. Par contre, elle coûte entre 5 et 15 % plus cher qu’une ration classique. »

Les plus lus

Chèvrerie vue d'avion
« On veut travailler dans de bonnes conditions et que les chèvres soient bien »
L’EARL des Tilleuls a investi dans un bâtiment tout confort pour travailler dans de bonnes conditions. Salle de traite, stalle de…
Bouc de race saanen
Quels boucs choisir en 2024 ?
Le catalogue Capgènes des semences de boucs alpins et saanen vient de paraître. Le meilleur de la génétique caprine française est…
Elise, Jérôme et leurs deux filles, de 8 et 11 ans, vivent au milieu des animaux. Lapins, cochons, chèvres, chevaux, vaches, oies, ânes et chiens cohabitent à la ferme ...
« Mon mari boucher vend de la viande de porc et de chevreau de la ferme »
Élise et Jérôme Happel élèvent des chèvres et des porcs en Alsace. Boucher de métier, Jérôme valorise la viande caprine issue de…
Répartition régionale du cheptel français de chèvres au 1er novembre 2023 et évolution par rapport à 2022
Recul du cheptel caprin quasi généralisé en 2023
Le cheptel caprin français est en recul dans quasiment toutes les régions. Analyse et graphique de l’Institut de l’élevage.
Émilien Retailleau et ses chèvres poitevines
« Je vends des chevreaux élevés sous la mère »
Émilien Retailleau, éleveur d’une cinquantaine de chèvres poitevines à la ferme de la Bonnellerie dans la Vienne, commercialise…
Améliorer le bien-être des chèvres via l’aménagement des bâtiments
Un mini-guide pour enrichir l'espace de vie des chèvres
L'Anicap édite une plaquette qui montre quatre types d'aménagements à installer facilement dans une chèvrerie.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre