Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

[ Coronavirus ] Des mesures pour continuer la vente directe et les livraisons

Les livraisons ou la vente à la ferme doivent répondre à d'importantes mesures d'hygiènes.

Les consignes de distanciation sociale doivent être appliquées sur les points de vente à la ferme.

Face au Coronavirus, l’APCA rappelle les consignes de protection à mettre en place sur un magasin de vente à la ferme. L’arrêté du 14 mars permet en effet de continuer à recevoir du public. Cependant, afin d’éviter la propagation des virus, il est fortement recommandé de se laver les mains très régulièrement, de tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir, de saluer sans se serrer la main, d’utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter et de limiter les déplacements et les contacts.

Sur le point de vente, il faut limiter impérativement le nombre de personnes. Ça ne peut être qu’un ou deux clients à la fois si le point de vente est petit. En l’absence de comptoir, on peut organiser les files d’attente à l’intérieur en plaçant des repères au sol pour marquer la distance d’éloignement d’un mètre. Il faut aussi organiser les files d’attente à l’extérieur avec ce même espacement.

Si le personnel alterne entre différentes tâches, il faut se nettoyer les mains entre chaque tâche (savon ou gel hydroalcoolique) et notamment après chaque manipulation d’espèces. Les fromages peuvent être manipulé avec des pinces ou des gants même s’ils amènent un risque supplémentaire de contaminations croisées.

Quand c’est possible, il faut privilégier le paiement par carte bancaire sans contact sans vous saisir de la carte du client. Le port du masque est possible pour le caissier mais il doit être changé régulièrement. Il est aussi recommandé de fermer les éventuels espaces dédiés aux enfants. On incitera aussi les clients à utiliser leurs propres sacs. Les poignées de portes devront être nettoyées et désinfectés régulièrement.

Pour les livraisons, la même hygiène des mains est demandé avec lavage au savon ou avec une solution hydroalcoolique avant et après chaque livraison. On veillera aussi à respecter des distances de sécurité entre personnes au cours des opérations. Voir aussi le Guide des précautions sanitaires à respecter dans le cadre de la livraison de repas à domicile.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L'épidémie de Covid 19 impacte sévèrement les filières agricoles et la filière laitière caprine n'est pas épargnée.
[ Covid-19 ] L’interprofession appelle à réduire la production de lait de chèvre
Au vu du chamboulement provoqué par le Covid-19, les laiteries peuvent vite se retrouver avec un excès de lait. L’Anicap demande…
La monotraite permet de baisser rapidement la production de lait. En repassant en bitraite, on retrouvera une partie du volume initialement perdu.
[ Covid-19 ] Des pistes pour produire moins de lait de chèvre
Les éleveurs de chèvres, fromagers fermiers ou livreurs de lait, peuvent vite avoir besoin de réduire provisoirement la quantité…
Samuel Hérault, éleveur de chèvres et livreur de lait dans les Deux-Sèvres
[ Chronique de chevriers confinés 1 ] Hygiène du laitier, vétérinaire et chevreaux
L’élevage caprin est aussi impacté par le coronavirus et le confinement. Témoignage d'un éleveur de chèvres livreur de lait.
La fermeture des marchés pénalise fortement les fromagers fermiers.
[ Chronique de chevriers confinés 3 ] Du lait transformé en tomme pour tenter de compenser la fermeture des marchés
L’élevage caprin est aussi impacté par le coronavirus et le confinement. Deuxième témoignage d'un éleveur de chèvres fromager…
Le bâtiment de Samuel Hérault est en cours de réaménagement.
[ Chronique de chevriers confinés 4 ] Excès de lait, gestes barrières et rénovation du bâtiment
L’élevage caprin est aussi impacté par le coronavirus et le confinement. Témoignage d'un éleveur de chèvres livreur de lait.
[ Coronavirus ] Des mesures pour continuer la vente directe et les livraisons
Les livraisons ou la vente à la ferme doivent répondre à d'importantes mesures d'hygiènes.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre