Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Covid-19
[ Chronique de chevriers confinés 2 ] Maintien des marchés pour vendre les fromages et report de lait

L’élevage caprin est aussi impacté par le coronavirus et le confinement. Témoignage d'un éleveur de chèvres fromager fermier.

Fromage charolais
Fromage charolais
© Anicap

Jean-Philippe Bonnefoy, producteur fermier en Saône-et-Loire

« Nous vendons nos fromages sur trois marchés de plein air et nous craignions que les marchés ne ferment. En effet, hier, nous avons eu échos de beaucoup d’annulations. La Fédération des marchés de France, la Fnec, les Fromagers de France se sont mobilisés et le Ministère de l’Intérieur de l’intérieur leur a envoyé un télégramme pour inciter à les maintenir. Grace à cela, la plupart des marchés sont maintenus. Ce matin, mon épouse Valérie est allée vendre des fromages au marché. Les clients ont bien respecté les consignes en s’espaçant d’au moins un mètre. Par contre, les ventes ont été deux fois moins importantes que d’habitude. Heureusement, notre affineur continue à ramasser des charolais, mais pas plus qu’avant. Le pic de lactation va arriver bientôt et je crains une surproduction de fromage par rapport à la consommation. Nous aurons bientôt une réunion téléphonique avec la presse locale afin d’inciter nos concitoyens à revenir vers les producteurs locaux.

Heureusement, le fromage charolais est un gros fromage lactique qui peut se conserver quelques mois. En ce moment, nous remplissons l’affinoir. Nous réfléchissons cependant à des techniques pour reporter le lait. Parmi les solutions de report de lait présenté par la Fnec et le Centre fromager de Bourgogne, nous pourrions peut-être congeler des fromages mais pas du caillé car le cahier des charges de l’AOP nous l’interdit.

Autre problématique du moment, une de nos deux salariés a dû arrêter de travailler pour garder ses enfants. Nous nous réorganisons donc avec, parfois, le soutien de nos deux enfants restés à la maison. »

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L'épidémie de Covid 19 impacte sévèrement les filières agricoles et la filière laitière caprine n'est pas épargnée.
[ Covid-19 ] L’interprofession appelle à réduire la production de lait de chèvre
Au vu du chamboulement provoqué par le Covid-19, les laiteries peuvent vite se retrouver avec un excès de lait. L’Anicap demande…
La monotraite permet de baisser rapidement la production de lait. En repassant en bitraite, on retrouvera une partie du volume initialement perdu.
[ Covid-19 ] Des pistes pour produire moins de lait de chèvre
Les éleveurs de chèvres, fromagers fermiers ou livreurs de lait, peuvent vite avoir besoin de réduire provisoirement la quantité…
Samuel Hérault, éleveur de chèvres et livreur de lait dans les Deux-Sèvres
[ Chronique de chevriers confinés 1 ] Hygiène du laitier, vétérinaire et chevreaux
L’élevage caprin est aussi impacté par le coronavirus et le confinement. Témoignage d'un éleveur de chèvres livreur de lait.
La fermeture des marchés pénalise fortement les fromagers fermiers.
[ Chronique de chevriers confinés 3 ] Du lait transformé en tomme pour tenter de compenser la fermeture des marchés
L’élevage caprin est aussi impacté par le coronavirus et le confinement. Deuxième témoignage d'un éleveur de chèvres fromager…
Le bâtiment de Samuel Hérault est en cours de réaménagement.
[ Chronique de chevriers confinés 4 ] Excès de lait, gestes barrières et rénovation du bâtiment
L’élevage caprin est aussi impacté par le coronavirus et le confinement. Témoignage d'un éleveur de chèvres livreur de lait.
[ Coronavirus ] Des mesures pour continuer la vente directe et les livraisons
Les livraisons ou la vente à la ferme doivent répondre à d'importantes mesures d'hygiènes.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre