Aller au contenu principal

[Viande bovine bio] Des déséquilibres de marché qui s'accentuent

rayon viande bovine bio grande distribution Leclerc
© F.Alteroche

Les abattages de gros bovins bio allaitants ont poursuivi leur croissance sur l'année 2021. Ce sont 20 260 tec qui ont été commercialisées, soit 3 % de plus qu'en 2020.

"La croissance est moins forte que les années précédentes" note Interbev dans les résultats de l'Observatoire des Viandes Bio. Ceci en lien, selon l'organisation, avec une stagnation du cheptel de vaches allaitantes en bio et en conversion, et une baisse de la consommation fin 2021. La concurrence des filières conventionnelles est plus importante, avec la diminution significative de l'écart de prix payé au producteur.

Baisse des ventes de haché en grandes surfaces

"Une proportion importante des troupeaux de bovins allaitants, en complément des animaux laitiers et mixtes, a alimenté le marché du steak haché et des viandes prêtes à découper en 2021." Or les ventes de haché bio en rayon libre-service des grandes surfaces (hard-discount, proxi et e-commerce inclus) ont diminué en volume et en valeur, passant de 4 834 tonnes en 2020 à 4 387 tonnes en 2021. 

"On note aussi des difficultés à valoriser une partie des pièces dites nobles, notamment en boucherie artisanale." Ce qui s'explique entre autres, d'après Interbev, par le déséquilibre créé par l'augmentation des débouchés en RHD non commerciale, qui valorise principalement les avants, et par la part prépondérante de la demande en steak haché dans les autres circuits de commercialisation.

La baisse des ventes et l'accentuation de déséquilibres a conduit à du déclassement pris en charge par les filières.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La production de veaux sous la mère n’a pas vu d’embellie sur ses cours contrairement aux autres productions d’élevage.
Le veau sous la mère subit de plein fouet la crise
Confrontée à la progression des prix du maigre et à l’érosion du nombre de producteurs, la filière veau sous la mère est inquiète…
« On voulait un système de barrière qui nous aide à canaliser des lots de bétail entre des bâtiments. Mais on voulait aussi quelque chose de mobile et facile à déplacer. » expliquent Pierre et Alexandre Coudour. Père et fils ont pour cela mis au point cette barrière de 4 mètres de long contre laquelle peut venir se rabattre deux barrières de 3 mètres soit 10 mètres une fois dépliées. Ce n’est pas pour autant un outil de contention à proprement ...
"J'ai fabriqué une barrière mobile pour canaliser les bovins"
Au Gaec des Belins à Saint-Forgeux-Lespinasse, dans la Loire, une barrière mobile dépliable facile à déplacer aide à canaliser…
La sécheresse fait craindre une décapitalisation même dans des départements du sud Massif central jusque-là épargnés par ce phénomène.
La sécheresse fait craindre une décapitalisation accrue en élevage bovins viande
En élevage bovins viande, la nécessité d’ajuster les cheptels aux stocks de fourrages risque d’aggraver la décapitalisation. Il…
[Hausse des charges] Les stratégies possibles pour un système naisseur-engraisseur
La progression du prix des bovins peine à suivre celle des intrants. Littoral normand a chiffré pour l’année en cours des…
Le Gaec Camus Père et Fils s’est illustré lors des 72 heures de la Limousine
  L’édition 2022 du concours national Limousin s’est tenue pour la première fois dans la Sarthe, dans le cadre de la Foire du…
Le marché européen du jeune bovin bien orienté
En Allemagne et en Italie, les cours des jeunes bovins ont entamé leur hausse saisonnière. Entre une offre globalement limitée et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande