Aller au contenu principal

Elevage bovin
Un nombre limité d´animaux labellisés par élevage


Le ratio du nombre moyen d´animaux labellisés produits par élevage donne pour la plupart des labels, un chiffre oscillant autour d´une demi-douzaine. Cette valeur est très variable suivant les exploitations. Pour l´association Charolais Label Rouge, ce chiffre varie dans une très large fourchette. L´analyse statistique des données 2003 fait ainsi état de nombreux élevages qui ont produit une à deux bêtes par an alors que trois en ont produit plus de 100. « En 2003, 50 % des livraisons ont été assurées par 16 % des éleveurs », résume Sonia Renon, la directrice de ce label. Ce nombre parfois élevé d´animaux par producteur s´explique par des engraisseurs procédant à des rachats d´animaux maigres d´une qualité suffisante pour convenir à ces démarches et qui viennent en complément de ceux nés sur leur propre exploitation.
Qualification « Fournisseur de bovins maigres »
« Ces engraisseurs sont pour nous précieux. Ils sortent des produits de qualité très régulière qui permettent d´avoir plus facilement un phénomène de lissage des volumes de production et ainsi de mieux tamponner les apports très régulièrement 52 semaines par an. »
Ce schéma de production pourtant des plus traditionnel dans de nombreuses régions d´élevage n´est cependant pas vu partout d´un très bon oeil.
Les démarches label rouge ont une connotation et une image d´élevage naisseur traditionnel et la tendance au sein de la Commission nationale des labels serait de privilégier les schémas de production du type naisseur-engraisseur, plutôt qu´engraisseur ou emboucheur, même si ce dernier est aussi un naisseur qui procède simplement à quelques rachats complémentaires.
Cette pratique est fort heureusement encore autorisée dans la mesure où le chargement n´excède pas les deux UGB/ha, mais elle doit concerner uniquement des animaux nés sur des exploitations qualifiées.

« C´est pour cela que nous avons mis en place avec l´interprofession la démarche de qualification Fournisseur de bovins maigres (FBM) qui correspond pour un élevage au niveau de qualification de base pour pouvoir fournir un animal maigre par la suite susceptible d´intégrer une démarche de viande certifiée, qu´il s´agisse d´un label rouge ou d´une Certification conformité produit (CCP) », explique Marc Pagès.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Philippe Bosc. "L'association ray- grass hybride + trèfle violet est comme toutes les prairies et céréales mise en place en semis direct sans aucun travail du sol et ceci depuis 26 ans." © F. d'Alteroche
"Je sème mes prairies sous le couvert d'un méteil"
Des fourrages de qualité sont déterminants pour favoriser la fertilité et avoir des vêlages les plus groupés possible. Philippe…
pâturage vaches allaitantes sécheresse
Semae : dix voies d’adaptation des systèmes fourragers au changement climatique

Dans un communiqué du 15 avril, Semae -…

Bernard Ducros. « Nous sommes à l’optimum pour la valorisation des bêtes. Notre prochain challenge va être de réduire les charges. » © B. Griffoul
Du veau d’Aveyron en autonomie complète
Dans le Tarn, Bernard Ducros élève seul 100 vaches en système veau d’Aveyron et du Ségala et produit la totalité de l’…
Des fiches pour réussir son bâtiment logettes en vaches allaitantes
Communes dans les élevages laitiers, les stabulations à logettes sont nettement moins fréquentes dans les systèmes allaitants. L’…
Quentin Dupuis. « On renouvelle nos prairies au fur et à mesure, en intégrant des légumineuses. Les trèfles violets et blancs correspondent bien à notre exploitation. » Tous les lots sont conduits en pâturage tournant. © C. Delisle
[Légumineuses] "De la protéine dans 60 % des prairies temporaires"
Chez Didier et Quentin Dupuis à Vausseroux dans les Deux-Sèvres, l’herbe est une culture aussi importante que les céréales. Pour…
Le marché du jeune bovin en Europe devient plus fluide
Les prévisions de production pour 2021 sont à la baisse chez tous nos partenaires européens sur le marché du jeune bovin. Et la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande