Aller au contenu principal

Un Label Rouge pour la viande bovine hachée surgelée

La viande bovine hachée surgelée accède au Label Rouge. C'est un point fort pour atteindre l'objectif de développement du Label Rouge du plan de filière via les ventes en grandes surfaces et en restauration collective.

restauration collective collège
© C.Perrot

Le 17 juin 2021, un nouveau Label Rouge a été validé par l'Inao pour la viande hachée surgelée de gros bovins (n° LA 01/21).

"Ce signe de qualité, bien identifié par les consommateurs, contribuera au développement de la filière bovine Label Rouge, en grandes et moyennes surfaces mais aussi en restauration collective" selon le communiqué de l'Inao, rappelant que le plan de la filière bovine française issu de la loi Egalim prévoit un déploiement du Label Rouge qui devra constituer au moins 40% de l’offre de cette filière en 2022.

Ce nouveau Label Rouge sera commercialisé sous la forme d’un steak haché façon bouchère pour garder une texture aérée qui préserve les fibres de la viande, et se déclinera en deux versions, à 5% ou à 12% de matières grasses.
La viande sera issue uniquement de gros bovins de races à viande, élevés conformément aux règles de production des Labels Rouges. Les muscles sont choisis parmi une liste précise et les critères d’élaboration sont stricts. "Le grain est perceptible sous la dent et la mastication développe le moelleux de la viande hachée." Il pourra notamment être vendu en cheveux d’ange.

Lire aussi : Le nouveau cahier des charges des viandes de bœuf Label rouge a été approuvé par l’Inao


L’ensemble du procédé de fabrication s’effectue en continu : formage (lorsqu’il s’opère), surgélation et conditionnement ont lieu immédiatement après la fabrication. "La surgélation est menée très rapidement afin de conserver les qualités sensorielles supérieures du produit." Ce produit intègre les technologies courantes de fabrication et de refroidissement en employant de la viande Label Rouge à la fois fraîche et congelée (30% maximum).

Pour démarrer, dix opérateurs (ateliers de découpe et ateliers d’élaboration de viande hachée surgelée) assureront une production initialement prévue de 500 tonnes par an.


Lire aussi : Contractualisation des bovins : six recommandations formulées par le CGAER

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La production de veaux sous la mère n’a pas vu d’embellie sur ses cours contrairement aux autres productions d’élevage.
Le veau sous la mère subit de plein fouet la crise
Confrontée à la progression des prix du maigre et à l’érosion du nombre de producteurs, la filière veau sous la mère est inquiète…
« On voulait un système de barrière qui nous aide à canaliser des lots de bétail entre des bâtiments. Mais on voulait aussi quelque chose de mobile et facile à déplacer. » expliquent Pierre et Alexandre Coudour. Père et fils ont pour cela mis au point cette barrière de 4 mètres de long contre laquelle peut venir se rabattre deux barrières de 3 mètres soit 10 mètres une fois dépliées. Ce n’est pas pour autant un outil de contention à proprement ...
"J'ai fabriqué une barrière mobile pour canaliser les bovins"
Au Gaec des Belins à Saint-Forgeux-Lespinasse, dans la Loire, une barrière mobile dépliable facile à déplacer aide à canaliser…
Le Gaec Camus Père et Fils s’est illustré lors des 72 heures de la Limousine
  L’édition 2022 du concours national Limousin s’est tenue pour la première fois dans la Sarthe, dans le cadre de la Foire du…
Le marché européen du jeune bovin bien orienté
En Allemagne et en Italie, les cours des jeunes bovins ont entamé leur hausse saisonnière. Entre une offre globalement limitée et…
A côté des baignoires, une partie des abreuvoirs sont métalliques et permettent d’être alternativement utilisés dans deux voire trois pâtures compte tenu de la gestion des lots en pâturage tournant.
De l’eau de forage 365 jours par an pour abreuver les bovins
Installé dans le Puy-de-Dôme, le Gaec Courteix a mis en place un forage en 2010. Il approvisionne tout l’hiver les abreuvoirs des…
Après : Les salers peuvent boire mais n'ont plus la possibilité de patouiller dans le ruisseau. À signaler au centre de la photo, l'aménagement d'un franchissement avec un tuyau en PHED permettant au bétail et aux engins de franchir à sec le ruisseau.
De l’eau propre pour abreuver les bovins sans salir les ruisseaux
L’aménagement de points d’eau en pâture diminue le salissement des ruisseaux et les atteintes à l’environnement en permettant aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande