Aller au contenu principal
Font Size

Un cas isolé d'ESB confirmé dans les Ardennes

"La suspicion de cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) détecté chez une vache de 5 ans décédée prématurément dans un élevage des Ardennes a été confirmée le 23 mars" a annoncé le minstère de l'Agriculture dans un communiqué du 24 mars. Au moment où nous bouclons ce numéro, le 25 mars, une enquête est en cours pour mieux comprendre l’origine de ce cas isolé. Dans l'élevage touché, les bovins nés de un an avant à un an après l’animal malade ainsi que sa descendance née dans les deux ans précédant la mort de l'animal vont être abattus. « Il s’agit du troisième cas isolé d’ESB de ce type détecté en Europe depuis 2015 », explique le ministère.

Les conséquences à l'exportation encore incertaines

Dans un questions-réponses disponible sur son site, le ministère rappelle qu'aujourd'hui, quelle que soit l'origine des bovins, cervelle, moelle épinière, yeux et amygdales des bovins de plus de 12 mois vont systématiquement à l'équarrissage. La confirmation de ce cas d’ESB entraînera, en plus, la mise à l'incinération des colonnes vertébrales des bovins de plus de 30 mois, des amygdales, quel que soit l'âge des bovins, des quatre derniers mètres de l'intestin grêle, le cæcum et le mésentère de tous les bovins quel que soit leur âge alors qu'ils n'étaient plus considérés comme MRS (Matériaux à risque spécicifique) pour les animaux nés et élevés en France ou provenant de pays à risque « négligeable ». "Pour nous, les conséquences sont énormes, explique Nathalie Veauclin, vétérinaire, responsable du pôle scientifique de Culture Viande. Nous allons devoir remettre en place en quelques jours toutes les mesures sur les matériaux à risque spécicifique (MRS) que nous avions cessé en 2015." Pour le moment, les conséquences sur les marchés à l'export ne sont pas précisément connues.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
rayon viande bovine bio grande distribution Leclerc
La viande bovine bio ignore la crise
L’agriculture biologique continue d’avoir le vent en poupe. Elle semble même surfer sur la vague à la faveur des critiques sur…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande