Aller au contenu principal

Space 2022 - Les champions des races Charolaise, Limousine, Salers, Rouge des Prés et Parthenaise

  

Mardi 13 septembre 2022 se sont succédés dans le ring vert du Space les concours interrégionaux des races Charolaise, Limousine, Salers, Rouge des prés et une présentation de la race Parthenaise.

Charolaise : Obélix décroche le prix de meilleur animal du concours

Le juge Max Soulard a mis en avant "des animaux dans la lignée d'aujourd'hui, associant finesse et viande bien placée". Le prix de meilleur animal du concours a été décerné à Obélix, un taureau appartenant à  l'EARL Philippe Brard (Ille-et-Vilaine) qui illustre exactement cette orientation raciale. Il présente des qualités de race exceptionnelles et il était le plus prêt pour le concours ce jour.

La championne est Norette, appartenant à Régine Ledoux (Manche). Elle présente un bassin exceptionnel et une ligne de dos superbe, et ceci associé à beaucoup de finesse.

Un premier prix de section a été décroché par Popie, de Frédéric Fontaine (Ille-et-Vilaine), une vache qui a du cachet, très fine et très bien suitée.  Rabane, de l'EARL Talpe (Orne) a également gagné sa section de génisses grâce à sa finesse de peau exceptionnelle et son très bon bassin. Chez les jeunes mâles, le premier prix est revenu à Panache de l'EARL Capitaine Jean-Yves (Côtes d'Armor), avec sa très belle mixité, ses très bonnes qualités de viande et de race.

 

Limousine : Little sur la plus haute marche du podium

Olivier Lasternas, président du herd-book limousin a jugé le concours du Space. Le titre de meilleur animal du concours a été décerné à Little, une vache appartenant au Gaec de la Vicomte d'Auge (Calvados) qui se démarque par une rectitude de dessus exceptionnelle. "Cette vache bien présentée est longue, tendue, avec des rebondis musculaires et des aplombs irréprochables." 

Le champion de ce concours est Nobel appartenant à Mickaël Martineau (Mayenne). "Il dégage beaucoup de puissance, présente beaucoup de profondeur, un bassin très ouvert et très régulier, une cuisse très descendue et très large et un filet d'une épaisseur remarquable." Nobel a aussi obtenu le prix de meilleur mâle qualifié en station.

Le prix de synthèse est revenu à Moldavie du Gaec Rolland (Côtes d'Armor). Ombre du Gaec des Mezandray (Ille-et-Vilaine) a obtenu un premier prix de section. Elle présente une très bonne tenue de dos et notamment une qualité de mamelle irréprochable. Et elle est suitée d'une femelle exceptionnelle.

Chez les génisses, Reine appartenant au Gaec Bellier (Ille-et-Vilaine) a remporté sa section avec son bassin très régulier et son filet très épais. Et Rose appartenant au Gaec Rolland (Côtes d'Armor), une génisse très équilibrée et très fine, s'est imposée chez les plus jeunes. Enfin chez les jeunes mâles, Soprano du Gaec Scoul (Morbihan) a obtenu un premier prix grâce à son bassin très large, ses quatre bonnes pattes, sa profondeur de poitrine.

 

Salers : Mylène remporte le titre de meilleur animal du concours

Pierre Alain Chassang, qui venait juger pour la première fois au Space, a classé en tête du concours Mylène, une vache de 2016 appartenant à Frédéric Pedagnel (Manche) qui présente beaucoup de développement squelettique. "Elle a une très bonne rectitude du dessus, un bassin très ouvert et elle vieillit bien. Sa génisse présente elle aussi un fort développement squelettique."  

Roxy appartenant à l'EARL Lesieur (Orne) a obtenu un premier prix de section chez les jeunes femelles. "Elle présente beaucoup de volume, est ouverte dans son bassin et marche avec beaucoup de prestance."  Etait également présentée Rose, une génisse de 30 mois appartenant à Emile Massu (Calvados).

 

 

Rouge des Prés : Obaine et Riesling sont les champions

Tony Ferment a jugé quatre sections d'animaux bien préparés et bien dressés. C'est un jeune taureau qui a décroché le prix de championnat : Riesling du Gaec de la Chauffetière est plein d'avenir. "Il présente un profil conforme à l'orientation raciale avec sa finesse d'os adaptée et son beau dessus. Il a aussi une belle robe, de très bonnes qualités de race."

Chez les femelles, Obaine appartenant à l'EARL Anthony Gervais l'a emporté. Suitée de jumelles, avec une bonne mamelle et de bons aplombs, elle est en même temps très marquée dans la viande, avec une bonne ligne de dos. Et elle est aussi très douce dans son comportement.

Pamage du gaec de la Chauffetière a obtenu un premier prix chez les mâles adultes. Il est très plaisant, avec d'excellentes longueurs et un très beau dessus. Issu de la station d'évaluation, il est non porteur du gène culard. 

Chez les génisses, c'est Royale du Gaec Brasseul Naveau qui a gagné sa section. Elle a un très bel arrondi de viande et un très bon standard de race.

 

Présentation de la race Parthenaise

Avec environ 53 000 naissances par an, la race Parthenaise connait toujours une progression de ses effectifs - elle est de 2 à 3 % sur l'année 2021. Environ 300 élevages adhèrent à l'organisme de sélection France Parthenaise.

Ont été présentés Oignon, appartenant à Dominique Bremond, Naturelle et Jordanie de la SCEA Elevage Picauville, Impatiente du Gaec La Guilbaudière, Necessitée du Gaec Maison Guillemet et Layon du Gaec Loval.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La production de veaux sous la mère n’a pas vu d’embellie sur ses cours contrairement aux autres productions d’élevage.
Le veau sous la mère subit de plein fouet la crise
Confrontée à la progression des prix du maigre et à l’érosion du nombre de producteurs, la filière veau sous la mère est inquiète…
« On voulait un système de barrière qui nous aide à canaliser des lots de bétail entre des bâtiments. Mais on voulait aussi quelque chose de mobile et facile à déplacer. » expliquent Pierre et Alexandre Coudour. Père et fils ont pour cela mis au point cette barrière de 4 mètres de long contre laquelle peut venir se rabattre deux barrières de 3 mètres soit 10 mètres une fois dépliées. Ce n’est pas pour autant un outil de contention à proprement ...
"J'ai fabriqué une barrière mobile pour canaliser les bovins"
Au Gaec des Belins à Saint-Forgeux-Lespinasse, dans la Loire, une barrière mobile dépliable facile à déplacer aide à canaliser…
Le Gaec Camus Père et Fils s’est illustré lors des 72 heures de la Limousine
  L’édition 2022 du concours national Limousin s’est tenue pour la première fois dans la Sarthe, dans le cadre de la Foire du…
Le marché européen du jeune bovin bien orienté
En Allemagne et en Italie, les cours des jeunes bovins ont entamé leur hausse saisonnière. Entre une offre globalement limitée et…
A côté des baignoires, une partie des abreuvoirs sont métalliques et permettent d’être alternativement utilisés dans deux voire trois pâtures compte tenu de la gestion des lots en pâturage tournant.
De l’eau de forage 365 jours par an pour abreuver les bovins
Installé dans le Puy-de-Dôme, le Gaec Courteix a mis en place un forage en 2010. Il approvisionne tout l’hiver les abreuvoirs des…
Après : Les salers peuvent boire mais n'ont plus la possibilité de patouiller dans le ruisseau. À signaler au centre de la photo, l'aménagement d'un franchissement avec un tuyau en PHED permettant au bétail et aux engins de franchir à sec le ruisseau.
De l’eau propre pour abreuver les bovins sans salir les ruisseaux
L’aménagement de points d’eau en pâture diminue le salissement des ruisseaux et les atteintes à l’environnement en permettant aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande