Aller au contenu principal

Sommet de l’élevage 2023 : retour en images sur les lauréats en races allaitantes

Cette année, en plus du challenge national limousin, huit races allaitantes ont tenu leur concours au salon. Les blondes d’Aquitaine et les gasconnes des Pyrénées ont manqué à l’appel, dû au contexte sanitaire actuel. Les autres étaient en présentation, faute d’effectifs suffisants.

 

Charolaise prix de championnat femelles

Nefertiti, Gaec Cluzel-Heurtier dans le Puy-de-Dôme

Déjà désignée grande championne l’an dernier au Sommet de l’élevage pour le national de la race, Nefertiti remporte à nouveau le titre suprême. Elle est dotée d’une morphologie et d’index de production exceptionnels, et superbement suitée. Son expression et sa démarche ont convaincu le juge.

 

 
Nefertiti, Gaec Cluzel-Heurtier dans le Puy-de-Dôme
© Herd Book Charolais

Charolaise prix de championnat mâles

Picador, Gaec Micaud dans l’Allier

Parmi les cinq taureaux en finale, c’est Picador qui s’est démarqué. En plus de présenter de belles qualités de race, il dégage dans sa démarche une grande puissance, avec un gros dos, une très bonne épaisseur d’aloyau et il est bien fait dans son bassin.

 

 
Picador, Gaec Micaud dans l’Allier
© Herd Book Charolais

Salers prix de championnat mâle et femelle

Imposante, Gaec du Buisson dans le Puy-de-Dôme et Obélix, Gaec Duffayet dans le Cantal

Pour le prix de championnat femelle, le juge a voulu mettre en avant la longévité de la race en désignant Imposante, une vache née en 2014. Elle est dotée d’une belle tenue de dos, d’un bassin exceptionnel et d’aplombs solides, en plus d’être suitée d’une très jolie femelle. Côté mâle, c’est Obélix qui prend la première place du podium. Ce taureau de cinq ans, pesant 1350 kg, présente beaucoup de squelette et de belles profondeurs.

 

 
Imposante, Gaec du Buisson dans le Puy-de-Dôme et Obélix, Gaec Duffayet dans le Cantal
© L. Pouchard

Aubrac prix de championnat mâle et femelle

Joconde, Gaec de Barrio dans l’Aveyron et Narquois, Gaec Ramon dans l’Aveyron

Pour le prix de championnat femelle, c’est Joconde sur la plus haute marche du podium. Cette vache de dix ans, pleine dans son dos et profonde, dispose d’un très bon port de tête et se déplace avec élégance. Parmi les mâles, c’est Narquois qui s’est trouvé grand favori. Il représente, aux yeux du juge, parfaitement les standards de la race.

Narquois, Gaec Ramon dans l’Aveyron
Joconde, Gaec de Barrio dans l’Aveyron

 

Parthenaise prix de championnat mâle et femelle

Nacelle, Gaec la Guillotière dans les Deux-Sèvres et Star, Gaec Bodin dans les Deux-Sèvres

Nacelle est nommée grande championne de ce concours. En plus d’être très bien suitée, cette vache de six ans et demi présente beaucoup d’épaisseur, de belles largeurs et de la finesse. Star, né au Gaec la Guillotière, décroche le prix de championnat mâle. Le plus jeune du concours, ce taureau très élégant dans sa démarche s’est distingué par sa cuisse très longue, son bon dos et sa masse musculaire.

 

 
Nacelle, Gaec la Guillotière dans les Deux-Sèvres et Star, Gaec Bodin dans les Deux-Sèvres
© L. Pouchard

Rouge des prés prix de championnat mâle et femelle

Royale, Gaec Brasseul Naveau dans la Sarthe et Salomon, EARL de la Buissonière dans le Maine-et-Loire

Royale obtient le prix de championnat femelle de ce concours. Cette vache de trois ans et demi, pesant 1010 kg, très large dans son bassin avec une belle longueur de culotte, a séduit le juge. Salomon, sacré grand champion mâle, a fait la différence avec sa finesse d’os.

 

 
Royale, Gaec Brasseul Naveau dans la Sarthe et Salomon, EARL de la Buissonière dans le Maine-et-Loire
© L. Pouchard

Angus prix de championnat mâle et femelle

Rosa, du Gaec Champs d’Havinière dans la Sarthe et Sky, du Gaec du Cèdre dans la Vienne

Rosa, grande championne 2022, renouvelle son titre suprême, accompagnée cette fois-ci de sa première vêle âgée de deux mois. Sky, au profil mixte, décroche le prix de championnat mâle. Ce taureau de trois ans très complet allie parfaitement les qualités d’élevage et de viande.

 

 
Rosa, du Gaec Champ d’Havinière dans la Sarthe et Sky, du Gaec du Cèdre dans la Vienne
© L. Pouchard

Blanc bleu grande championne et championne vache

Uruguay, du Gaec de l’Humeau dans le Maine-et-Loire et Juliette, du Gaec Dubourg dans les Côtes-d’Armor

La génisse Uruguay, née en février 2023, décroche le titre de grande championne de ce concours au Sommet. Son impressionnante masse musculaire et la finesse de ses aplombs ont été récompensées, ainsi que sa très belle démarche. Juliette remporte quant à elle le prix de championnat vache. Habituée des concours, cette vache de cinq ans avait déjà remporté le grand prix de championnat au national de la race à Lezay (Deux-Sèvres) en juin dernier.

 

 
Uruguay, du Gaec de l’Humeau dans le Maine-et-Loire et Juliette, du Gaec Dubourg dans les Côtes-d’Armor

Bazadaise en présentation

PRT4 de l’élevage Gervais Glipa en Gironde et Précise (avec sa suite Ultime), du Gaec Guinot en Charente-Maritime

Une partie des élevages inscrits étant impactés par les contraintes sanitaires liées à la FCO et à la MHE, l’OS Excellence Bazadaise n’a pu maintenir son concours. Les huit animaux ayant pu accéder au salon ont donc défilé en présentation.

 

 
PRT4 de l’élevage Gervais Glipa en Gironde et Précise (avec sa suite Ultime), du Gaec Guinot en Charente-Maritime
© L. Pouchard

Ferrandaise en présentation

Mélissa, appartenant à Marie Paule Dauvergne dans le Puy-de-Dôme, Galante, appartenant à Clément Gubien dans la Loire et Panoramix, de l’EARL de la Grande Vaure dans le Puy-de-Dôme

 

 
Mélissa, appartenant à Marie Paule Dauvergne dans le Puy-de-Dôme, Galante, appartenant à Clément Gubien dans la Loire et Panoramix, de l’EARL de la Grande Vaure dans le Puy-de-Dôme
© L. Pouchard

Hereford en concours

Tabac, du Gaec de la Source en Meurthe-et-Moselle et Osiris (avec sa suite Un As), appartenant à Justine Laraud dans la Creuse

 

 
Tabac, du Gaec de la Source en Meurthe-et-Moselle et Osiris (avec sa suite Un As), appartenant à Justine Laraud dans la Creuse
© L. Pouchard

Highland cattle en présentation

Reina, de l’EARL de Bellecour dans l’Allier et Seamus, appartenant à Christophe Roche dans la Drôme

 

 
Reina, de l’EARL de Bellecour dans l’Allier et Seamus, appartenant à Christophe Roche dans la Drôme
© L. Pouchard

Les plus lus

Charlie Peltier est installé depuis trois ans. Son système fourrager est basé sur un ensilage de méteil pour le volume et les prairies multiespèces pour la qualité.
En viande bovine, une installation bien pensée et bien vécue

Installé depuis trois ans en Loire-Atlantique, Charlie Peltier a choisi de conduire un système naisseur économe et autonome en…

génisses rouges des prés
Pac : le montant de l’aide aux bovins allaitants de plus de 16 mois fixé à 106 euros par UGB

À compter de la campagne 2023, les deux aides distinctes pour les bovins allaitants (ABA) et laitiers (ABL) sont remplacées…

Dans un contexte de forte augmentation des charges de fonctionnement des entreprises et des contraintes administratives, la Fédération française des commerçants en bestiaux (FFCB) apporte son soutien total aux éleveurs mobilisés.
Colère des agriculteurs : les négociants en bestiaux menacent de manifester à leur tour

À l’heure où la mobilisation des agriculteurs s’amplifie partout en France, la Fédération française des commerçants en…

vaches de race aubrac
MHE : les critères d’éligibilité pour bénéficier de l’aide d’urgence sont précisés par décret

Dans un décret paru au Journal officiel ce 4 février 2024, le ministère de l’Agriculture détaille le plan d’aide…

bâtiment engraissement jeunes bovins
Colère des agriculteurs : « Nous croulons sous les contraintes et les soutiens manquent à l'appel »

Maxime Latrace, éleveur de bovins viande dans la Nièvre en Gaec avec son frère Antoine, n'a pas l'habitude de participer à des…

SCEA Chaudesaigues dans l’Aude / élevage de gasconnes des Pyrénées
Les huit dossiers sur lesquels la Fédération nationale bovine attend des réponses concrètes en soutien à l’élevage

En conférence de presse ce mardi 23 janvier, la Fédération nationale bovine (FNB) a exprimé, au nom des éleveurs, un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande