Aller au contenu principal

Salon de l’agriculture de Bordeaux : visite des blondes d'Aquitaine du lycée agricole de Dax

À Oeyreluy, Sylvain Chanéac, le responsable de l'exploitation du lycée agricole présente l'élevage de blondes d'Aquitaine dans un système qui recherche l'autonomie alimentaire à travers la valorisation des prairies dont les parcelles sont attenantes aux bâtiments.

La ferme pédagogique du lycée agricole d'Oeyreluy accueille 5 mères bazadaises et 50 blondes d'Aquitaine, élevées à l'herbe dans un système extensif. L'exploitation se spécialise dans l'élevage et l'engraissement de ces races sur 78 hectares certifiés HVE, déroule Sylvain Chanéac, le responsable de l'exploitation . 45 hectares sont dédiés au pâturage avec la technique du pâturage tournant dynamique pour optimiser l'utilisation de l'herbe. Une partie significative des revenus provient de la vente directe.

A lire aussi : Pourquoi aller au Salon de l’agriculture Nouvelle-Aquitaine du 18 au 26 mai ?

Spécificité de la ferme : elle est avant tout pédagogique

La dimension pédagogique de la ferme est essentielle, accueillant des stagiaires tout au long de l'année. Elle se doit d'être exemplaire et sécurisée, offrant des animaux calmes et adaptés à la manipulation par les étudiants. Un des leveirs a été la mise en place de jouets, placés dans les boxes, après une formation en éthologie sur le comportement des bovins dispensée par Pauline Garcia.

A lire aussi : « Quatre mois de préparation pour décrocher le Trophée de l’enseignement agricole »

La vente directe et le label Rouge pour valoriser la production

En termes de commercialisation, la ferme utilise divers circuits : renouvellement interne des femelles, engraissement de vaches pour la vente directe et le label Rouge bœuf de Chalosse, vente de broutards et reproducteurs. Depuis 2019, la ferme est passée d'un système intensif utilisant des résidus de maïs semence à un système extensif valorisant l'herbe et les céréales locales, augmentant ainsi l'autonomie alimentaire et la rentabilité, de 500€ à 1 200€ de marge brute annuelle par vache.

La blonde d'Aquitaine s'adapte bien au système herbe

Les rations alimentaires sont adaptées aux saisons, avec les animaux pâturant 8 à 10 mois de l'année. En hiver, ils reçoivent de l’ensilage de sorgho et de méteil, et en été de l’enrubanné, complétés par un aliment fermier maison. Les animaux à l'engraissement reçoivent des rations spécifiques en trois phases, augmentant en énergie pour optimiser la croissance.

La blonde d'Aquitaine, souvent perçue comme une race dépendante du maïs, s'adapte bien à l'herbe grâce à sa variabilité génétique. Cette race, issue de la fusion de trois races locales du Sud-Ouest, est prisée pour sa facilité d'élevage et la qualité gustative de sa viande. Sylvain Chanéac privilégie la sélection sur les critères de facilité de naissance, l'aptitude au vêlage et la production laitière, favorisant des animaux de plus petit gabarit pour une meilleure adaptation à l'herbe.

A voir en vidéo : SIA 2024 | En vidéo : la vente aux enchères record chez les blondes d'Aquitaine

Les critères de sélection incluent des caractéristiques physiques précises pour faciliter le vêlage et la croissance des veaux. La ferme vend aussi des reproducteurs et participe à des concours, démontrant la qualité génétique de son troupeau. Une vache a même été vendue aux enchères au Salon de l'Agriculture à Paris, marquant une étape importante pour l'établissement.

Les plus lus

semis maïs
Maïs fourrage : quelles peuvent être les conséquences du retard des semis ?

Les semis de maïs sont retardés dans beaucoup de secteurs de polyculture-élevage par l'excès d'eau. A partir de fin mai début…

Limousine : un taureau adjugé à 12 700 euros à Lanaud

Après trois séries satisfaisantes, la campagne s’est terminée avec une vente marquée par les restrictions à l’export à cause…

L’objectif du projet était de concentrer l’activité sur un seul site pour le troupeau mère. De gauche à droite, Martine et Gérard Chassang, Vincent Charbonnel, ...
Bâtiment d’élevage : « Nous avons modernisé et agrandi une ancienne stabulation pour améliorer notre confort de travail »

Le Gaec Chassang, dans le Cantal, a opté pour la modernisation et l’agrandissement d’une ancienne stabulation. Le projet…

Gaec Picauville élevage de parthenaises dans les Deux-Sèvres
« Nous cherchons à exprimer le plein potentiel de nos parthenaises »

Dans les Deux-Sèvres, Charlotte et Mathieu Picauville mènent d’une main de maître leur troupeau de 200 mères parthenaises…

FRED
Prairies : « Nous semons le même mélange multiespèces sur toutes les parcelles »

En Meurthe-et-Moselle, le Gaec du Cytise a arrêté son choix sur un unique mélange de cinq espèces pour ses prairies…

ferme expérimentale de Thorigné-d'Anjou dans le Maine-et-Loire
Portes ouvertes : plus de 1 300 visiteurs à la ferme de Thorigné d’Anjou

Jeudi 16 mai dernier, la ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou a ouvert ses portes pour présenter les résultats des nombreux…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande