Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

[Salon de l'agriculture 2020] les trois stands viande à voir absolument

La campagne de communication collective de la filière Élevage et Viande signée "Naturellement flexitarien" revient sur le devant de la scène du stand Interbev. La Charolaise est à l'honneur cette année. Et les acteurs de la filière "Viandes bio" organisent trois journées d'animation du du 24 au 26 février.    

stand interbev Salon de l'agriculture
© S.Bourgeois-archives

1- Lancée en février 2019, la campagne de la filière Elevage et viandes  "Aimez la viande, mangez en mieux", avec la signature "Naturellement flexitariens", se poursuit cette année au Salon de l'agriculture. "Le flexitarien est un consommateur éclairé, qui mange de tout et en toute liberté" explique Interbev. Le stand, d'inspiration urbaine et contemporaine, est organisé en trois pôles d'animation.

 

 

2- Race à l'honneur cette année, la Charolaise tiendra son stand Hall 1, allée H, stand 29. L'OS Charolais France et le Herd-book communique sur le métier d'éleveur et sur l'excellence de la viande avec un espace dégustation et un espace boucherie où de la viande est en vente. Juste à côté, se situe la plateforme de la région Bourgogne-Franche-Comté comme les années précédentes, avec la filière génétique et le travail de sélection.

Une petite visite à l'égérie Idéale et son fils Roi des Prés à l'entrée du hall 1 est incontournable.

Le berceau de la race charolaise, situé au coeur du Pays Charolais-Brionnais au sud de la Bourgogne, profite aussi de cette mise en lumière pour communiquer sur sa candidature au patrimoine mondial de l’UNESCO. La démarche a été initiée en 2011 et en mars 2018, le projet a été inscrit sur la liste indicative de la France. "Cette première reconnaissance nationale confirme l’intérêt du projet." Il reste deux étapes importantes à valider – la délimitation du périmètre et la préparation du plan de gestion – avant que la France ne puisse porter le dossier devant le Comité du patrimoine mondial.
"La reconnaissance du paysage culturel de l’élevage bovin charolais contribuerait à valoriser et préserver un système d’élevage durable qui a fait ses preuves et qui répond aux préoccupations actuelles de la société et aux attentes des consommateurs en matière alimentaire et environnementale."

 


3- Les acteurs de la filière Viandes Bio organisent les 24 et 25 février des démonstrations de découpe de viandes bio et des préparations en direct de recettes. Le mercredi 26 est une journée dédiée à la restauration collective, avec la préparation de recettes spécifiques pour ce secteur et des rencontres avec les acteurs de cette filière.

 

Lire aussi

"Notre vache est sur l'affiche"

Le concours général agricole a 150 ans

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

chargement de bovins en ferme
[Covid-19] Les abatteurs se démènent pour remplir leur mission

Après une première semaine folle, au cours de laquelle la demande en viande a explosé, les entreprises du commerce et de l'…

Cette étude confirme que le rapport entre le poids de l’animal à la sortie de la ferme et la viande nette réellement utilisable (250 kg), varie selon de nombreux critères amont (race, catégorie de l’animal, état d’engraissement…). © C. Delisle
De l’animal au steak, des rendements passés à la loupe
L’Institut de l’élevage et Interbev ont mis à jour les rendements d’abattage et de découpe des principales races bovines abattues…
[Covid-19] La « renationalisation » des achats de viande bovine doit aussi profiter aux éleveurs
Alors que suite à l’arrivée du coronavirus les enseignes de la grande distribution ont vu leurs ventes gonfler suite au…
[Covid-19] Le marché de la viande bovine bouleversé
Les restrictions prises par les différents Etats membres pour contenir la pandémie de Covid-19 auront inévitablement des effets…
France Conseil Elevage demande le report de toute intervention en élevage
Les entreprises de conseil en élevage demandent le report des interventions de leur techniciens dans les exploitations, se…
Vaches du lot "moins de 8 ans avec une NEC supérieure à 2 à la mise en finition". Ici, 75 jours après le début de la période expérimentale, soit un mois avant abattage.  © OIER des Bordes
Un essai à la ferme des Bordes croise l’effet de l’âge et de la note d’état sur l’engraissement de Charolaises
Avec de jeunes vaches, les croissances en finition sont assurées. Une vache âgée peut être très performante en finition ou pas du…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande