Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Recul du prix des mâles maigres

Laitonnes à l'engraissement en Italie © S.Bourgeois
Laitonnes à l'engraissement en Italie
© S.Bourgeois

Le recul du prix des mâles charolais en fin d’été contraste avec la bonne tenue du prix des laitonnes. Si on s’en tient aux cotations FranceAgriMer, le prix des broutards a dégringolé à compter de fin août et ce recul est surtout sensible en Charolais. La cotation des mâles de 450 kg est passée de 2,63 euros du kilo en semaine 29 à 2,43 euros du kilo vif début octobre. Pour expliquer ce repli, l’Institut de l’élevage avance plusieurs explications. « En premier lieu, une offre étoffée pour l’export en lien avec la sécheresse qui a avancé les sorties dans les zones de naissances et qui décourage l’engraissement en particulier chez les naisseurs-engraisseurs français."
En second lieu, une demande à l’export totalement dépendante de l’Italie en raison de la conjoncture en Espagne. Enfin, la gestion prudente des opérateurs sur l’export pays tiers, lesquels ont craint des restrictions de transport cet été compte tenu de la chaleur et ont cessé les mises en quarantaine en mai-juin pour éviter les exportations en juillet-août.

Le contexte morose pour les mâles ne se retrouve pas en femelles avec une demande active pour les laitonnes. « La progression des exportations de bovins allaitants sur les sept premiers mois de 2019, (+ 2,5 %/2018, à 575 000 têtes, pour les animaux âgés de 4 à 16 mois) est entièrement due aux envois dynamiques de femelles qui ont totalisé 238 000 têtes, soit + 8,5 %/2018, et + 20 %/2015 ! », indique l’Institut de l’élevage en soulignant que ces évolutions traduisent la persistance du mouvement de décapitalisation du cheptel allaitant qui limite les besoins de renouvellement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

165 cueilleurs à maïs
Machinisme
Les distances entre rangs les plus communes sont de 75 et 80 centimètres. Certains constructeurs étoffent leur gamme en proposant…
Vignette
Panam semences : la gamme RH optimum

Le semencier propose une nouvelle gamme composée de cinq associations de variétés : des variétés riches…

Vignette
Chez Jean-Pierre et Nicolas Garcia, priorité aux broutards vaccinés chez le naisseur
Dans l’atelier de Jean-Pierre et Nicolas Garcia aux portes de Châteauroux, une partie des broutards sont vaccinés en amont chez…
Vignette
Les bouchers donnent priorité aux femelles allaitantes

Il y a en France environ 18 000 boucheries artisanales, si on s’en tient aux…

Vignette
Mieux utiliser la viande du cheptel laitier
La viande « laitière » assure une part conséquente de la consommation française de viande bovine. Elle trouverait d’autant mieux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande