Aller au contenu principal

Races rustiques : recueillir de nouveaux phénotypes

Sérustic est un programme de recherche lancé par les trois races rustiques Aubrac, Gasconne des Pyrénées, Salers et le collectif Coram afin d’approfondir la collecte sur certains phénotypes.

Aménagements pour l'individualisation de l'auge d'alimentation à la station d'évaluation de Saint-Chély-d'Aubrac dans l'Aveyron.
© Union Aubrac

Lancé en juillet 2017 pour une durée de trois ans, le projet Sérustic (1) a pour objectif de valoriser au maximum le temps de présence des animaux en station, en expérimentant un recueil de nouveaux phénotypes tout en répondant à l’enjeu de la double performance économique et environnementale. Il le fait, bien évidemment, de manière complémentaire au protocole réglementaire, appliqué pour toutes les races à viande. Ce programme concerne les trois races rustiques Aubrac, Gasconne des Pyrénées et Salers et implique les trois organismes de sélection des races, le Coram (collectif des races des massifs) et l’Institut de l’élevage. L’école nationale vétérinaire de Toulouse et l’Inra de Theix viennent également en appui.

« Quatre axes de recherche ont été définis comme prioritaires (sanitaire, efficacité alimentaire, qualité de viande, comportement), un spécifique pour chaque race et un commun aux trois races. La station raciale gasconne, à Villeneuve du Paréage dans l’Ariège, se consacre au volet sanitaire. Ceci passe par une meilleure connaissance des mécanismes naturels de résistance génétique aux parasites internes et externes, dans l’optique de limiter les traitements sur des animaux à vocation pastorale. La station raciale Aubrac de la Borie, à Saint-Chély-d’Aubrac dans l’Aveyron, évalue quant à elle, la capacité de valorisation des fourrages des veaux en station, au travers de leur capacité d’ingestion et de la transformation des fourrages grossiers. L’objectif étant de renforcer l’autonomie des exploitations par la valorisation optimale des ressources alimentaires fournies par les estives, parcours, prairies… La station raciale Salers de Saint-Bonnet-de-Salers, dans le Cantal, s’emploie à l’estimation de la qualité organoleptique et nutritionnelle des viandes par des mesures de la composition corporelle (évaluation du rapport muscle/gras) en vue de fournir des animaux répondant mieux aux exigences qualitatives des cahiers des charges des labels raciaux (persillé, tendreté de la viande…) et aux attentes des consommateurs », note Germain Tesnière, ingénieur de recherche au Coram.

Le dernier axe, commun aux trois races, concerne l’évaluation génétique de la docilité et la réactivité à l’homme dans les protocoles station et son intégration dans les objectifs de sélection. Son intérêt est de simplifier le travail des éleveurs dans un contexte d’agrandissement des troupeaux. Si les résultats obtenus sur les protocoles sanitaire et qualité de viande apparaissent prometteurs, ils pourront alors être transposés à l’une des deux autres races rustiques du projet en troisième année d’essais.

(1) Développement d’un protocole complémentaire en station d’évaluation des races rustiques bovines allaitantes, financé par le compte d’affectation spéciale "développement agricole et rural" (Casdar) attribué par FranceAgriMer au Coram.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Fortement contesté lors de leur édification durant l'hiver 2015, les deux stabulations de 180 m de long avaient été vandalisées avec des tags injurieux puis partiellement incendiées en décembre 2016.
Le centre d’engraissement de Saint Martial le Vieux repris par la société T’RHEA
Le centre d’engraissement collectif de Saint Martial le Vieux situé sur le plateau de Millevaches dans la Creuse a été repris par…
Un foin de faible valeur à volonté est-il idéal pour des vaches allaitantes gestantes ?
Peut-on tolérer un déficit protéique important, susceptible de perturber le fonctionnement du rumen, sur la fin de gestation des…
La Loi de santé animale modifie la prophylaxie IBR
Dès cet automne, la prophylaxie IBR s’allège pour les élevages qualifiés, mais accroit sa pression sur ceux qui ne sont entrés…
Les vaches fraîches vêlées sont plus faciles à traire juste après la mise bas lorsque leur principale préoccupation est de s’occuper des veaux nouveau-nés.
« Je drenche les veaux avec le colostrum juste après vêlage »
Sébastien Labrune est convaincu de l’intérêt d’une bonne gestion du colostrum. Le suivi colostral au niveau du troupeau va lui…
[Prospective] Un net recul du cheptel allaitant se profile à l’horizon 2030
Une étude prospective réalisée par l’Institut de l’élevage fait état d’un recul proche de 600 000 têtes pour le nombre de vaches…
Niveau record pour l'Ipampa viande bovine en septembre 2021
L'Ipampa viande bovine est l'indice des prix d'achat des moyens de production pour les producteurs de viande bovine. Il permet de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande