Aller au contenu principal

Quel intérêt de l’huile essentielle de lavande pour limiter le stress des jeunes bovins ?

Le projet Resphe, consuit par l’Idele s’est intéressé à l’utilisation d’huile essentielle de lavande vraie pour diminuer le stress des jeunes bovins à l’entrée en atelier d’engraissement.

Un effet de l’huile essentielle de lavande vraie a par contre été observé sur les GMQ 0-30 jours (+ 200 g/jour)mais pas sur le GMQ total
© C. Delisle

Le projet Resphe, piloté par l’institut de l’élevage(1) a testé l'utilisation d'huile essentielle de lavande vraie pour limiter le stress des jeunes bovins à l'entrée en atelier d'engraissement. Cette huile essentielle possède des propriétés anxiolytique. Les références chez les bovins sont faibles, d’où ce projet qui proposait d’évaluer, via un dispositif expérimental, l’intérêt d’utiliser de l’huile essentielle de lavande vraie pour limiter le stress des jeunes bovins à l’arrivée en engraissement et donc son impact sur la survenue des troubles respiratoires.

L’huile essentielle de lavande vraie a été utilisée en pour-on, à raison de 10 ml d’une solution diluée à 20 % dans de l’huile végétale, en centre de rassemblement. Un lot témoin a, quant à lui, reçu en pour-on une dose de 10 ml d’huile neutre. En élevage, l’administration s’est faite par pulvérisation de 5 ml d’huile essentielle pure de lavande, sur des cordes au contact des animaux, renouvelée 2 fois par jour pendant les sept premiers jours. Au total, 222 jeunes bovins répartis dans 18 cas au sein de 4 élevages dont une station expérimentale ont été suivis.

 

Un effet sur les GMQ 0-30 jours

L’observation des activités (manger, boire, repos, ruminer) et des comportement sociaux, autocentrés et sexuels n’a pas permis de mettre en évidence des différences entres les 2 lots. Aucun effet global n’a été mesurée sur les maladies respiratoires. « Un effet de l’huile essentielle de lavande vraie a par contre été observé sur les GMQ 0-30 jours (+ 200 g/jour) mais pas sur le GMQ total. Dans les conditions de notre essai et au regard des indicateurs mesurés, il n’y a pas d’intérêt à l’utilisation de l’huile essentielle de lavande vraie pour réduire le stress des jeunes bovins au moment de la transition naisseur/engraisseur ni pour prévenir les maladies respiratoires chez les jeunes bovins. De futurs travaux pourraient être conduits pour expliquer l’impact de l’HE de lavande vraie sur le GMQ des JB le premier mois d’engraissement voire pour étudier l’intérêt de cette huile en combinaison avec d’autres mesures de prévention du stress ou des troubles respiratoires », souligne l’Idele.

(1) Partenaires : Oniris, Ter’elevage, ferme expérimentale des Etablières, Sngtv, ministère de l’Agriculture, de l’agroalimentaire et des forêts.

 

 

Du côté de la réglementation

L’administration d’une substance pharmacologiquement active à un animal de rente pourrait entrainer la présence de résidus dans les denrées alimentaires. « La règlementation a donc fixé des seuils acceptables de résidus de substances, dits Limite Maximale de Résidus (LMR), dans les denrées alimentaires d’origine animale. Seules les substances dont la LMR a été étudiée peuvent être utilisées pour le soin des animaux de rente. L’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula augustifolia) a été étudiée et aucune LMR n’a été requise pour cette substance. Elle peut donc être utilisée dans une préparation magistrale vétérinaire pour le soin des animaux de rente en usage topique. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La production de veaux sous la mère n’a pas vu d’embellie sur ses cours contrairement aux autres productions d’élevage.
Le veau sous la mère subit de plein fouet la crise
Confrontée à la progression des prix du maigre et à l’érosion du nombre de producteurs, la filière veau sous la mère est inquiète…
« On voulait un système de barrière qui nous aide à canaliser des lots de bétail entre des bâtiments. Mais on voulait aussi quelque chose de mobile et facile à déplacer. » expliquent Pierre et Alexandre Coudour. Père et fils ont pour cela mis au point cette barrière de 4 mètres de long contre laquelle peut venir se rabattre deux barrières de 3 mètres soit 10 mètres une fois dépliées. Ce n’est pas pour autant un outil de contention à proprement ...
"J'ai fabriqué une barrière mobile pour canaliser les bovins"
Au Gaec des Belins à Saint-Forgeux-Lespinasse, dans la Loire, une barrière mobile dépliable facile à déplacer aide à canaliser…
La sécheresse fait craindre une décapitalisation même dans des départements du sud Massif central jusque-là épargnés par ce phénomène.
La sécheresse fait craindre une décapitalisation accrue en élevage bovins viande
En élevage bovins viande, la nécessité d’ajuster les cheptels aux stocks de fourrages risque d’aggraver la décapitalisation. Il…
[Hausse des charges] Les stratégies possibles pour un système naisseur-engraisseur
La progression du prix des bovins peine à suivre celle des intrants. Littoral normand a chiffré pour l’année en cours des…
Le Gaec Camus Père et Fils s’est illustré lors des 72 heures de la Limousine
  L’édition 2022 du concours national Limousin s’est tenue pour la première fois dans la Sarthe, dans le cadre de la Foire du…
Le marché européen du jeune bovin bien orienté
En Allemagne et en Italie, les cours des jeunes bovins ont entamé leur hausse saisonnière. Entre une offre globalement limitée et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande