Aller au contenu principal

« Notre charolaise de 8 ans nous a déjà donné treize veaux »

Delphine et Franck Maguet, du Gaec Maguet James à Cristot dans le Calvados, ont dans leur troupeau ce que l'on appelle une bonne vache.

"Nous avons acheté Ignoble P à 10 mois pour son statut de porteuse du gène sans cornes lors d’une vente de la ferme Dynamis en Seine-Maritime. Elle est née le 5 septembre 2013 et a déjà vêlé six fois. Chaque année sans faute, elle est gestante dès la première IA et son IVV moyen est de 351 jours. Et chaque fois, elle a eu des jumeaux. Jusqu’à cette année, où ce sont des triplés qu’elle nous a donnés. Salut, Saly et Salie (70, 65 et 63 cm de tour de poitrine à la naissance), faux triplés, étaient debout dix minutes après la naissance et se portent très bien. Le mâle est adopté par une autre vache, et Ignoble P élève ses deux petites femelles.

Elle élève chaque fois ses jumeaux jusqu’à 6 mois avec un complément en énergie dans sa ration. Ignoble P a déjà eu un retournement de matrice, une autre année elle avait beaucoup maigri, mais l’année d’après elle a réussi son vêlage à l’heure. Nous n’avons perdu qu’un seul de ses produits depuis le début de sa carrière, par complication d’une omphalite."

"Parmi nos 130 charolaises, conduites à 90 % en IA, nous avons chaque année entre dix et quinze paires de jumeaux. Probablement car nous avons beaucoup sélectionné la fertilité. Nous en repérons une partie grâce à des échographies en période de repro (trois à quatre séries par an) et une autre partie en voyant l’état corporel de la mère qui se dégrade fortement.

Pour toutes les naissances, nous examinons assez systématiquement les vaches quand les signes de début de travail ne sont pas clairs. Pour les vêlages gémellaires, quand le premier veau est né, nous intervenons rapidement car le deuxième est rarement bien placé. Il faut surveiller de près les nombrils. Les apports de minéraux, formulés à partir de l’analyse de nos fourrages, et de vitamines et oligoéléments sont sécurisés. Avec des vêlages de fin d’été et souvent avant terme pour les jumeaux, le contexte sanitaire est favorable.

Ignoble P est très maternelle et assez vive. En parlementant avec elle, nous arrivons à nous occuper correctement de ses veaux. Elle fait toujours attention où elle pose ses pattes. Elle n’a pas la plus belle tête du troupeau, mais son parcours nous amène à redéfinir ce qu’est une bonne vache. Elle est imbattable sur le plan économique. Trois de ses filles vêlent cette année."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

A Lanaud, un taureau limousin adjugé à 17 200 euros
Les premières ventes aux enchères de la campagne 2022-2023 de la race limousine se sont déroulés les 16 et 17 novembre, dans le…
Les chiffres des premiers croisés Limousine x Angus de la ferme expérimentale de Thorigné
À la ferme expérimentale de Thorigné-d’Anjou, une expérimentation de longue durée analyse l’intérêt du croisement Angus sur des…
Jean-Pierre Boyer, négociant en bovins : "Un prix résulte d’une confrontation entre offre et demande"
Jean-Paul Boyer, négociant en bovins : "Un prix résulte d’une confrontation entre offre et demande"
La loi Egalim 2 et l’obligation de contractualisation ont pris du retard. Négociant dans l’Aveyron, Jean-Paul Boyer n’a jamais…
La nette érosion en cours et probablement à venir du cheptel allaitant va mathématiquement se traduire par une réduction des disponibilité en animaux maigres laquelle commence à sérieusement préoccuper les opérateurs de l'aval, qu'ils soient français, espagnols ou italiens.
Net recul de la production de viande bovine à échéance 2030
Entamée il y a six ans, l’érosion du cheptel bovin français commence à donner des sueurs froides aux intervenants de l’aval. Et…
Quatre nouveaux taureaux limousins « qualités maternelles » chez Créalim
Pour cette campagne, Créalim entre au catalogue quatre taureaux labellisés « qualités maternelles » aux profils relativement…
Flavien Fayolle mesure 1,75 mètre et malgré un été caniculaire très déficitaire en eau son switchgrass en seconde année de végétation a réalisé une belle croissance.
Deux hectares de panic érigé pour réduire les achats de paille de litière
Pour remédier en partie à leur déficit en paille, les associés du Gaec Fayolle en Corrèze ont semé l’an dernier quatre parcelles…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande