Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le pré-conditionnement des broutards devient la règle aux USA

Le « préconditionnement » devient la règle aux États-Unis. En France, une étude est en cours pour évaluer la pertinence de la préparation des futurs jeunes bovins chez le naisseur.

Il existe une cinquantaine de programmes de « préconditionnement » aux États-Unis. Tous demandent peu ou prou, un animal vacciné, castré, écorné, déparasité, sevré depuis au moins 30 jours, habitué à manger à l’auge et d’un poids avoisinant dans l’idéal les 300 kg. © F. D'Alteroche
Il existe une cinquantaine de programmes de « préconditionnement » aux États-Unis. Tous demandent peu ou prou, un animal vacciné, castré, écorné, déparasité, sevré depuis au moins 30 jours, habitué à manger à l’auge et d’un poids avoisinant dans l’idéal les 300 kg.
© F. D'Alteroche

En Amérique du Nord, les animaux issus de cheptels allaitants passent classiquement les premiers mois de leur vie avec leur mère dans des systèmes souvent extensifs où leur alimentation repose presque exclusivement sur l’herbe et le lait. Ce n’est qu’après le sevrage qu’ils intègrent des feedlots où ils seront finis en quelques mois. « Bien entendu les systèmes français ne sont pas transposables avec ce qui se pratique dans ces pays ! », explique Stéfanie Bernheim, docteur vétérinaire et responsable technique au laboratoire Zoetis. Mais tout comme en Europe, dans les feedlots d’Amérique du Nord, les maladies respiratoires sont à l’origine de 75 % de la morbidité.

Pour aller à l’encontre de ces pathologies, la plupart des animaux bénéficient d’un « préconditionnement ». Ce terme précisément défini correspond aux « actes de préparation des bovins destinés à entrer en atelier d’engraissement ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Vignette
Les bouchers donnent priorité aux femelles allaitantes

Il y a en France environ 18 000 boucheries artisanales, si on s’en tient aux…

Vignette
Mieux utiliser la viande du cheptel laitier
La viande « laitière » assure une part conséquente de la consommation française de viande bovine. Elle trouverait d’autant mieux…
190 plateaux fourragers de 7 à 12 mètres
Machinisme
A longueur de plancher équivalente, la charge utile est très variable selon les modèles. Les plus grosses capacités sont…
Vignette
Jeunes bovins et diarrhées d’automne : le vermifuge n'est pas automatique
Quand quelques jeunes d’un même lot commencent à faire mou avant d’être rentrés et parfois même juste après l’avoir été, ce n’est…
femelle laitonne engraissée en Italie
Le marché de la "scottona" s'essoufle
La broutarde destinée à être engraissée en Italie en jeune bovin femelle - la scottona -  a pris beaucoup d'importance dans le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande