Aller au contenu principal

À l’EARL du Phare, un système adapté aux herbages côtiers

Stéphane Levasseur a toujours été passionné par la viande. Aujourd’hui, il cherche à faire évoluer son système naisseur-engraisseur de bœufs charolais vers un système sans maïs ensilage.

« J’ai toujours été passionné par la viande. Alors, à la reprise de l’exploitation familiale en 2008, je n’ai pas souhaité poursuivre l’activité laitière. J’ai débuté comme double actif, jusqu’à la retraite de ma mère en 2013. Mes parents m’ont soutenu dès le départ dans mon projet en achetant, dès 2005, six petites génisses charolaises puis, six autres en 2006. L’année suivante, on a eu l’opportunité d’acquérir 14 vaches pleines dans l’Allier, l’éleveur prenant sa retraite. Enfin en 2008, sept génisses pleines ont complété le troupeau, ce qui m’a permis de commencer mon activité avec 30 mères charolaises sur 82 hectares. Aujourd’hui, ma femme, conjointe collaboratrice travaille pour 20 % de son temps sur l’exploitation et gère la comptabilité et la gestion de la ferme », explique Stéphane Levasseur, installé à La Poterie-Cap-d’Antifer en Seine-Maritime. Les bâtiments destinés aux vaches laitières (40) ont été réaménagés pour accueillir les allaitantes et leur suite.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

« A cause des campagnols terrestres, nos vaches ont mangé de la terre tout l’hiver »
« A cause des campagnols terrestres, nos vaches ont mangé de la terre tout l’hiver »
Alexandra, Jean-Pierre et leur fils Florian Lannez travaillent en Gaec avec 95 vaches sur 140 ha. Ils sont confrontés aux…
De combien augmente le coût de production de la viande bovine avec la flambée des charges ?
L’Institut de l’Elevage a simulé l’impact de la flambée des charges sur le coût de production du kilo de viande bovine.
Alexis Thibault, Gaec de la Vallée des Blondes, 250 mères Blondes d’Aquitaine naisseur-engraisseur, 3 associés, à Le Busseau, dans les Deux-Sèvres
[Bioscurité] « J’utilise une cloche pour protéger les cadavres de bovins adultes»
Alexis Thibault du Gaec de la vallée des blondes dans les Deux-Sèvres a acheté une cloche à cadavres de grande dimension, qui…
Le cheptel allaitant poursuit son recul sur les premiers mois de 2022
Au 1er avril 2022, le cheptel de vaches allaitantes était en recul de 2.9 % par rapport à la même date en 2021.
Anticiper un recul des disponibilités en paille en réalisant dès à présent un stock de plaquettes
Le bois plaquette a fait ses preuves pour confectionner la litière dans les élevages cultivant peu de céréales mais disposant de…
Contrôle par vidéo en abattoir : un bilan positif de l'expérimentation
Après deux ans d’expérimentation, les cinq abattoirs qui ont testé la vidéo dressent un bilan positif. Si sa mise en œuvre est…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande