Aller au contenu principal

Le pâturage hivernal est une pratique d’avenir

Les prairies fournissent en période hivernale une petite pousse de qualité ou bien des stocks sur pied qu’il est possible d’aller chercher en pâturage avec des bovins viande à condition de respecter certaines précautions.

La qualité de l'herbe d'hiver demeure proche de celle de l’herbe d’automne quand la pousse persiste.
La qualité de l'herbe d'hiver demeure proche de celle de l’herbe d’automne quand la pousse persiste.
© S. Bourgeois

La répartition de la pousse de l’herbe au fil des mois évolue avec le changement climatique avec un effet "année" qui peut atténuer ou amplifier ces évolutions tendancielles. La sécheresse estivale est globalement plus précoce et plus marquée, puis après les périodes potentiellement très chaudes en août voire septembre, une repousse d’automne plus ou moins volumineuse selon les années se présente. Cette repousse n’est pas toujours facile à récolter à cause des conditions humides, mais les bovins vont la chercher en pâturant – ce qui est aussi plus économique. « La pousse s’étage entre 15 et 40 kg MS/ha/jour jusqu’à fin novembre » estime Patrice Pierre de l’Institut de l’élevage. Les données des réseaux de suivi de la pousse de l’herbe montrent que sur l’ensemble de la période d’automne, elle représente 1 à 2 tMS/ha.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

« A cause des campagnols terrestres, nos vaches ont mangé de la terre tout l’hiver »
« A cause des campagnols terrestres, nos vaches ont mangé de la terre tout l’hiver »
Alexandra, Jean-Pierre et leur fils Florian Lannez travaillent en Gaec avec 95 vaches sur 140 ha. Ils sont confrontés aux…
De combien augmente le coût de production de la viande bovine avec la flambée des charges ?
L’Institut de l’Elevage a simulé l’impact de la flambée des charges sur le coût de production du kilo de viande bovine.
Fin de la rétention des jeunes bovins
Depuis fin mars, les sorties de jeunes bovins de type viande sont plus importantes. Elles correspondent à un décalage des ventes…
Alexis Thibault, Gaec de la Vallée des Blondes, 250 mères Blondes d’Aquitaine naisseur-engraisseur, 3 associés, à Le Busseau, dans les Deux-Sèvres
[Bioscurité] « J’utilise une cloche pour protéger les cadavres de bovins adultes»
Alexis Thibault du Gaec de la vallée des blondes dans les Deux-Sèvres a acheté une cloche à cadavres de grande dimension, qui…
Des salers abreuvées avec l’eau collectée des toitures
Des salers abreuvées avec l’eau collectée des toitures
De la toiture à l’abreuvoir, Thierry Champeix récupère, filtre, stocke puis redistribue la pluie qui tombe sur une partie de ses…
Thierry Morin éleveur en bio à Machecoul-Saint-Même en Loire-Atlantique.
« Nous démarrons un programme de relance de la race bleue de Bazougers »
Thierry Morin et Grégory Laguille sont éleveurs laitiers et allaitants en bio à Machecoul-Saint-Même en Loire-Atlantique.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande