Aller au contenu principal

Le nouveau cahier des charges des viandes de bœuf Label rouge a été approuvé par l’Inao

Le nouveau cahier des charges commun aux viandes bovines labels rouges a été validé par le comité national de l’Inao (Institut de l’origine et de la qualité) le 28 janvier dernier.

En effet, dans le cadre de son plan de filière Interbev a fait du développement des signes officiels de qualité un axe stratégique majeur afin de créer de la valeur en répondant mieux aux attentes des consommateurs et à assurer une juste rémunération de chaque acteur. Dans ce contexte de qualité renforcée, Interbev a souhaité faire évoluer les critères d’éligibilité au label Rouge pour les viandes de bœuf. Ainsi, les professionnels de la filière, en lien avec Fil Rouge ont proposé à l’INAO des évolutions pour mieux répondre aux attentes des consommateurs.

Les nouvelles règles fixent ainsi un minimum de 80% d’autonomie alimentaire pour les exploitations, l’interdiction des OGM et de l’huile de palme dans l’alimentation du troupeau, l’absence de traitements antibiotiques durant les quatre derniers mois de vie de l’animal, l’utilisation d’anesthésie et/ou d’analgésie en cas d’écornage ou de castration des animaux et l’intégration progressive d’un outil d’évaluation du bien-être animal en élevage.

Un nouveau socle dès le premier semestre 2020

Ces « conditions de production communes » devraient entrer en application au premier semestre, après finalisation de leurs modalités de contrôle, puis signature et publication de l’arrêté interministériel.

Dans son plan de filière, l’interprofession a fixé l’objectif de 40% de viande bovine sous label rouge d’ici 2023 (contre 3% en 2017). Par ailleurs, la contractualisation est désormais obligatoire pour ces viandes (accord interprofessionnel du 22 mai 2019, étendu le 10 décembre).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La Fédération Nationale Bovine incite les éleveurs à proposer au plus tôt des contrats à leurs acheteurs
A compter de 2022, l’obligation de contractualiser avec son premier acheteur dans le cadre de la loi Besson-Moreau également…
« J’ai envoyé mes propositions de contrats à mes négociants. Et vous ? »
David Moisan, éleveur de charolaises et président de la section viande bovine de la FNSEA de Loire-Atlantique a interpellé les…
Que nous réserve "l'année viande bovine" 2022 ?

2021 a été une année « bovine » contrastée. Après un début de printemps sec et frisquet, la météo s’…

Patrick Veysset
« Les charges de mécanisation par hectare augmentent avec la taille des exploitations bovins viande »
Patrick Veysset est économiste au centre Inrae de Theix dans l’unité mixte de recherche sur les herbivores. Il constate au fil…
Éric Fabre, éleveur dans le Cantal. « Les résultats ont été meilleurs sur les parcelles sursemées avec un travail du sol plus agressif et un passage de rouleau après les semis de fourragères. »
« Du semis direct de méteil et de fourragères dans mes prairies naturelles exposées à la sécheresse »
Les sécheresses successives ont contraint Éric Fabre, éleveur de 80 mères salers, dans le Cantal, à sursemer du méteil et des…
Top 5 des taureaux d’IA les plus utilisés en 2020 en races allaitantes

L’Institut de l’Elevage a analysé les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande