Aller au contenu principal

Le marché européen du jeune bovin bien orienté

En Allemagne et en Italie, les cours des jeunes bovins ont entamé leur hausse saisonnière. Entre une offre globalement limitée et l'inflation, jusqu'à présent, les marchés trouvent un certain équilibre.

© S.Bourgeois

En cette rentrée de Septembre, les prix des jeunes bovins finis sont à la hausse chez nos voisins européens en raison d’une offre globalement limitée, explique l'Institut de l'Elevage dans sa lettre de conjoncture mensuelle Tendances. "Certes, la demande subit l’inflation galopante qui réduit le pouvoir d’achat, mais la viande bovine reste une valeur sûre pour les ménages et son prix au détail augmente finalement moins que celui de la volaille."

En Italie, les cours des jeunes bovins ont entamé dans l'été leur hausse saisonnière depuis leur très haut niveau de l'année. Début septembre, ils étaient presque 30 % au dessus de leur niveau de l'an dernier à la même date. Les cours des femelles progressent eux-aussi et dans des proportions similaires.

"En Italie, l’inflation est moindre pour la viande bovine que pour les autres produits animaux, à +6,7% en août, contre +15,6% pour la volaille, +15,2% pour les œufs et +10,7% pour les fromages." Après une très bonne saison touristique, la consommation domestique prend le relais.

 

© source : Institut de l'Elevage

 

En Allemagne aussi, les cours des jeunes bovins sont en phase de hausse saisonnière et se situaient début septembre 23 % au-dessus de leur niveau de l'an dernier. "Le marché est équilibré", explique l'Institut de l'Elevage. L’offre de jeunes bovins est très limitée, 8 % en-dessous de celle de l'an dernier. "L'inflation alimentaire (+16.6 %) est très forte. Toutefois les experts allemands d’AMI sont confiants sur une bonne tenue de la demande en viande bovine à l’automne avec l’arrivée des températures plus fraîches." 

En Espagne, il semble que pour l'instant les systèmes engraisseurs parviennent à faire face au prix des matières premières, "en témoigne le maintien des flux de petits veaux français vers ce pays" analyse l'Institut de l'Elevage. La production de jeunes bovins espagnols poursuit sa hausse, et malgré cela, les prix ont enclenché "une petite hausse saisonnière grâce à la baisse des températures qui stimule la demande sur le marché européen."

En Pologne, les cours des jeunes bovins oscillent à un niveau plus très loin de la moyenne européenne, et le volume de production plafonne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les chiffres des premiers croisés Limousine x Angus de la ferme expérimentale de Thorigné
À la ferme expérimentale de Thorigné-d’Anjou, une expérimentation de longue durée analyse l’intérêt du croisement Angus sur des…
A Lanaud, un taureau limousin adjugé à 17 200 €
Les premières ventes aux enchères de la campagne 2022-2023 de la race limousine se sont déroulés les 16 et 17 novembre, dans le…
Jean-Pierre Boyer, négociant en bovins : "Un prix résulte d’une confrontation entre offre et demande"
Jean-Paul Boyer, négociant en bovins : "Un prix résulte d’une confrontation entre offre et demande"
La loi Egalim 2 et l’obligation de contractualisation ont pris du retard. Négociant dans l’Aveyron, Jean-Paul Boyer n’a jamais…
Flavien Fayolle mesure 1,75 mètre et malgré un été caniculaire très déficitaire en eau son switchgrass en seconde année de végétation a réalisé une belle croissance.
Deux hectares de panic érigé pour réduire les achats de paille de litière
Pour remédier en partie à leur déficit en paille, les associés du Gaec Fayolle en Corrèze ont semé l’an dernier quatre parcelles…
Quatre nouveaux taureaux limousins « qualités maternelles » chez Créalim
Pour cette campagne, Créalim entre au catalogue quatre taureaux labellisés « qualités maternelles » aux profils relativement…
Les vaches et les veaux raffolent des betteraves.
« Mes vaches Blondes pâturent des betteraves entre deux prairies »
Le Gaec Hily, à Plomodiern, dans le Finistère, cultive la betterave fourragère depuis de nombreuses années pour l’intégrer à la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande