Aller au contenu principal

Le marché du jeune bovin en France est assaini mais les cours restent au plancher

L’année s’ouvre sur un contexte incertain, avec la fermeture quasi généralisée de la restauration en Europe jusqu’à une date indéterminée, mais le surstock d'animaux est quasi-résorbé. La FNB demande la convocation des acteurs de la filière à une énième réunion de crise.

jeunes bovins charolais en engraissement
© S.Bourgeois-archives

Les cours des jeunes bovins pâtissent de la concurrence féroce sur le marché européen. « Le marché intra-européen du jeune bovin est resté déprimé jusqu’à la trêve de fin d’année. Les prix sont restés bas, sauf pour les femelles en Italie dont le nombre était en retrait par rapport à 2019 alors que la demande restait soutenue » analyse l’Institut de l’Elevage dans sa lettre mensuelle de conjoncture Tendances. Mais les ventes vers l’Allemagne ont permis de résorber le surstock d’animaux en ferme et 2021 démarre sur des bases plus saines. 

D’après le suivi hebdomadaire des sorties réelles et attendues de jeunes bovins viande, qui s’appuie sur le modèle de prévision Modemo, le surstock accumulé au printemps n’était plus que de 3 000 têtes au 3 janvier 2021, contre encore 13 000 têtes le 1er novembre.

La remontée saisonnière des cours des jeunes bovins a été tardive et très timide. Les cotations des JB U et R ont gagné 4 centimes sur le mois de décembre, à 3,82 €/kg de carcasse et 3,68 €/kg respectivement, restant très en dessous des années précédentes en fin d’année (-6% /2019 pour le JB U et -5% pour le JB R). La cotation du JB O n’a gagné que 2 centimes à 3,22 €/kg en fin de mois (-3% /2019).

 

RBV289_graphcoursjb

 

Dans un communiqué du 18 janvier 2021, la FNB demande à l’interprofession la convocation des acteurs de la filière à une énième réunion de crise pour trouver une réponse rapide et concrète à ce « dysfonctionnement de marché ». « Le marché du jeune bovin se porte bien : l’offre est stable et la demande dynamique. A ce jour, il n’existe plus aucun « sur-stock d’animaux » en ferme… donc plus aucune excuse pour justifier les prix, inférieurs d’environ un euro au coût de production des éleveurs, toujours pratiqués par leurs acheteurs » fait valoir l'organisation. 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

 © Agricentre
Le teff grass, une nouvelle fourragère estivale
Eragrostis tef ou teff grass, graminée cultivée comme céréale secondaire en Afrique, arrive en France comme fourragère. Sa…
Le bâtiment est en bois avec une ventilation naturelle, une bonne ambiance à l’intérieur et des écarts de température diurne-nocturne atténués par la toiture en panneaux « sandwich » de 4 centimètres d’épaisseur. © F. d'Alteroche
Une stabulation sur caillebotis double usage pour les vaches allaitantes
Dans le Cantal, la nécessité d’accroître les capacités de stockage en lisier d’un bâtiment entravé a incité les associés du Gaec…
Les vaches ont très vite adopté les logettes et les cornadis suédois leur ont permis de sauver leurs cornes, sans dommages jusqu’à présent. © F. d'Alteroche
Des caillebotis pour les vaches, pour ne pas remettre en cause l’autonomie
Le Gaec d’Éole utilise à peine 12 tonnes de paille-hiver pour les seules cases à veaux et cases de vêlage d’une stabulation « …
Les atouts du caillebotis pour les vaches allaitantes
Les stabulations intégrant au moins une partie de caillebotis sur fosse sont courantes en élevage laitier, plus rares en système…
De la Stabiliser à la Redyblack, vers une nouvelle race bovins viande en France
Portée par l’association Bovinext, la RedyBlack est la première race bovine depuis des décennies à obtenir son agrément OS en…
 © M-H André
L’Argentine, cette usine à bœufs qui tourne au ralenti
Dans bon nombre d’élevages naisseurs argentins, le potentiel de production est loin d’être utilisé à 100 % de ses capacités. Une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande