Aller au contenu principal

17ème édition du Sommet de l'Elevage
Le grand rendez-vous annuel des races allaitantes

Le Sommet de l’élevage accueillera cette année 1 100 exposants, 1800 animaux et 75000 visiteurs. La race Aubrac profitera de l’occasion pour organiser son concours national. À ses côtés, des représentants de 22 races bovines sont attendus.

Après une édition 2007 mouvementée compte tenu de l’expansion géographique de la fièvre catarrhale qui avait limité le nombre d’animaux présentés et entraîné l’annulation du concours national Holstein, la 17e édition du Sommet de l’élevage s’annonce plus sereine. Désormais ce salon est bien ancré au sein des différents événements de la rentrée agricole. Et ses organisateurs semblent maintenant vouloir axer leurs efforts sur la promotion de la manifestation en dehors de nos frontières.

Hors frontières

« Présence dans les salons européens, investissements publicitaires dans les médias étrangers, invitations de journalistes internationaux, promotion auprès des associations d’éleveurs de nombreux pays… contribuent à faire reconnaître le Sommet de l’élevage comme un des tous premiers salons européens des productions animales », expliquent ses organisateurs. Compte tenu des belles perspectives de développement agricole dans les pays nouvellement entrés dans l’Union européenne, les visiteurs venus de ces pays sont particulièrement courtisés.

La Roumanie à l'honneur

Ce sera d’ailleurs cette année au tour de la Roumanie d’être le pays invité d’honneur. « Une présentation de l’offre et du savoir-faire français en termes de génétique, traçabilité, équipements et services pour l’élevage sera proposée aux invités roumains par les exposants du Sommet intéressés par les opportunités de ce vaste marché potentiel. » C’est aussi parce que voir des animaux sur un salon ne permet pas d’apprécier correctement les aptitudes d’une race bovine que plusieurs visites d’élevages situés à proximité du salon seront organisées. « Cette année, sont programmées des visites d’élevages Charolais, Limousin, Aubrac, Salers, Blonde d’Aquitaine, Holstein, Montbéliarde, mais aussi un élevage ovin, un centre d’insémination et un abattoir. Au total, une dizaine de visites seront organisées durant les trois jours. Ces visites d’une demi-journée sont gratuites et accompagnées d’un technicien et d’un guide interprète. » 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

 © Agricentre
Le teff grass, une nouvelle fourragère estivale
Eragrostis tef ou teff grass, graminée cultivée comme céréale secondaire en Afrique, arrive en France comme fourragère. Sa…
Le bâtiment est en bois avec une ventilation naturelle, une bonne ambiance à l’intérieur et des écarts de température diurne-nocturne atténués par la toiture en panneaux « sandwich » de 4 centimètres d’épaisseur. © F. d'Alteroche
Une stabulation sur caillebotis double usage pour les vaches allaitantes
Dans le Cantal, la nécessité d’accroître les capacités de stockage en lisier d’un bâtiment entravé a incité les associés du Gaec…
Les vaches ont très vite adopté les logettes et les cornadis suédois leur ont permis de sauver leurs cornes, sans dommages jusqu’à présent. © F. d'Alteroche
Des caillebotis pour les vaches, pour ne pas remettre en cause l’autonomie
Le Gaec d’Éole utilise à peine 12 tonnes de paille-hiver pour les seules cases à veaux et cases de vêlage d’une stabulation « …
Les atouts du caillebotis pour les vaches allaitantes
Les stabulations intégrant au moins une partie de caillebotis sur fosse sont courantes en élevage laitier, plus rares en système…
 © M-H André
L’Argentine, cette usine à bœufs qui tourne au ralenti
Dans bon nombre d’élevages naisseurs argentins, le potentiel de production est loin d’être utilisé à 100 % de ses capacités. Une…
De la Stabiliser à la Redyblack, vers une nouvelle race bovins viande en France
Portée par l’association Bovinext, la RedyBlack est la première race bovine depuis des décennies à obtenir son agrément OS en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande