Aller au contenu principal

FNB : "encéphalogramme plat pour le plan de filière"

Seize mois la signature du plan de filière et six mois après la promulgation de la loi EGAlim, la FNB constate que pas un seul contrat assurant la couverture du coût de production des éleveurs n’a été signé. Et la dynamique de montée en gamme ambitieuse, décidée collectivement, n’a toujours pas démarré.

charolaise au pâturage
© S.Bourgeois

Dans un communiqué du 25 avril, le Conseil d’administration de la Fédération Nationale Bovine signale que plus que jamais en ce début d'année 2019, la conjoncture est propice à une hausse des prix payés aux éleveurs de bovins : "hausse de la consommation et de la demande en viande bovine de qualité, application de la loi issue des Etats Généraux de l'Alimentation, agréments pour le marché chinois de trois entreprises. Et pourtant, les cotations stagnent, la contractualisation ne se développe pas et la part du Label Rouge, censée atteindre 40 % d'ici 2022, n'augmente pas. 

Mauvaise volonté des entreprises de l'aval

"Cette situation résulte de la mauvaise volonté des entreprises de l’aval de la filière, de leur mépris total pour les travaux menés au sein de l’interprofession et de leur incapacité à prendre la mesure de l’enjeu d’une stratégie partagée en faveur de la pérennité de l'élevage français" selon la FNB.

L'organisation en appelle aux pouvoirs publics et demande notamment au Gouvernement de procéder à un suivi précis et régulier de la mise en oeuvre du Plan de Filière et de la réalisation des objectifs affichés par chaque secteur. En particulier, la FNB demande une contractualisation obligatoire pour le segment de marché du Label Rouge.

Pour Bruno Dufayet, président de la FNB : "Nous améliorons nos pratiques, nous faisons évoluer notre métier pour répondre aux attentes de la société, ... mais nos revenus continuent de baisser. Le progrès, prôné par les industriels, les distributeurs et le Gouvernement, ne se fera pas plus longtemps sur le dos des éleveurs : il est urgent que chacun prenne ses responsabilités »

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Emmanuelle Ducros © DR
Emmanuelle Ducros : « le RIP pour les animaux est un piège intellectuel "
Emmanuelle Ducros, journaliste économique et spécialiste des questions agricoles à l’Opinion nous éclaire sur le référendum pour…
 © C.Delisle
Un « RIP » qui agace bien des acteurs de la ruralité
Un Référendum d’initiative partagée pour les animaux a été lancé début juillet par le journaliste Hugo Clément. Cette initiative…
Un marché des broutards mâles sérieusement engorgé
La demande n’est pas au rendez-vous pour les taurillons finis et l’abondance de cette marchandise dans la plupart des pays…
Claude Piet (à droite) et Mickaël Lelaure de Terrena. « Le changement le plus net est que les jeunes bovins sont plus calmes et passent plus de temps couchés. » © S. Bourgeois
Une alimentation compacte pour éviter tout tri de la ration
Au Gaec des Puits dans le Maine-et-Loire, de l’eau est ajoutée dans la ration complète des jeunes bovins, depuis deux ans. Ce…
Le bâtiment de la Sepab permet de faire le tampon entre l’arrivée des animaux et leur chargement sur le bateau dans des conditions confortables. A Tarragone (Espagne), principal concurrent de Sète, ils attendent dans les camions ! © Sepab
Sète, le seul port européen certifié bien-être animal
À Sète, les animaux sont choyés dans un bâtiment flambant neuf. L’acheminement et le séjour au port sont certifiés bien-être…
 © C. Mandin
Cédric Mandin, FNB : « il faut se focaliser sur les indicateurs de marché »
Cédric Mandin, éleveur en Vendée et secrétaire général de la Fédération nationale bovine, tire le bilan de l’action de retenue en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande