Aller au contenu principal

Génétique : l’aptitude à la marche de la race gasconne des Pyrénées mise à l’épreuve

Au cours des deux dernières années, le Groupe Gasconne des Pyrénées a passé au crible la locomotion des taureaux rentrés en station d’évaluation, un critère de sélection important pour cette race endémique des Pyrénées.

Les futurs reproducteurs sont-ils aptes à se déplacer aisément en zone de montagne ? C’est ce que le Groupe Gasconne des Pyrénées (GGDP) a cherché à savoir, au travers de son projet Estivo (1). La gasconne des Pyrénées est une race réputée pour sa rusticité, dont près de 60 % des effectifs transhument chaque année. « Afin de pouvoir exploiter au maximum les estives, les animaux doivent être capables de se déplacer sur de longues distances et parfois dans des conditions difficiles (pentes abruptes, présence de rochers, ressources fourragères pauvres…) », explique Maxime Delpeyrat, technicien au GGDP. 

Pour éviter toute défaillance dans le schéma de sélection de la race, le Groupe Gasconne des Pyrénées a entamé un protocole de suivi de la locomotion des taureaux à la station d’évaluation PEPIRAG, en Ariège. Sur une "montagne" aménagée, les déplacements de 146 veaux issus de 67 élevages et répartis dans 10 départements ont été observés et notés à l’aide de pièges photographiques durant deux années consécutives. L’allure, l’amplitude, et la position des aplombs avant et arrière sont les quatre critères retenus dans la grille de notation allant de 0 à 10 points, le score de 10 étant associé à une locomotion optimale.

Une indexation sur la qualité de la locomotion

« Les premiers résultats de ces tests confirment nos hypothèses énoncées : les individus (2) ayant déjà pâturé dans les estives avant la rentrée en station semblent adopter une locomotion plus adaptée aux terrains accidentés, avec une allure modérée, une amplitude moyenne et des aplombs positionnés de manière idéale », présente Maxime Delpeyrat. Autre tendance ressortie, « plus l’animal sera grand et lourd, plus sa locomotion sera potentiellement dégradée ». Aussi, une longue période en bâtiment sur un sol dur viendrait fragiliser leurs aplombs.

L’essai va se poursuivre dans les années à venir, avec notamment l’intégration de nouveaux outils et modalités pour affiner les résultats (identification électronique, pesée avant et après sortie pour évaluer l’impact du test sur la croissance, installation d’auges peseuses pour suivre la consommation…). À terme, « l’objectif est de pouvoir identifier les individus aptes à se déplacer en zone de montagne et de proposer aux éleveurs lors de la vente aux enchères des mâles reproducteurs adaptés à leur système. L’indexation viendrait conforter certains élevages dans le choix de leur taureau, notamment ceux qui pratiquent la transhumance », projette l’expert.

(1) Évaluation en Station de l’apTItude à la marche des boVins en mOntagne
(2) Population à l’équilibre entre les veaux issus d’estives (50 %) et ceux non issus d’estives (50 %)
 

Les plus lus

Camion d'abattoir mobile du Boeuf ethique
L’abattoir mobile du Bœuf éthique vendu aux enchères à Beaune le 17 avril

Plus d’un an après la liquidation du Bœuf Ethique, premier outil d’abattage mobile en France, son matériel est mis en vente…

parage fonctionnel des pieds bovins
Boiteries : « Je me suis formé au parage fonctionnel »

Guillaume Sansoit, éleveur de charolaises dans la Nièvre, a suivi avec un de ses salariés une journée de formation sur le…

L’implantation de la cage est à raisonner pour qu’un homme seul puisse y amener ses bovins en sécurité.
Boiteries : choisir une cage de parage adaptée aux vaches allaitantes

La cage de parage devient un équipement incontournable pour les exploitations touchées par la dermatite digitale. Veillez à…

Les prix d'honneur ont été difficiles à départager au concours de Varennes-sur-Allier (Allier), tenu les 15, 16 et 17 mars en race charolaise. « Une série d'une vingtaine de génisses, aux conformation et qualité de viande hors-normes, s'est particulièrement démarquée. Le lot était très homogène, avec des volumes de carcasse qui dépassaient les 650 kg », rapporte Olivier Chaveroche, responsable au concours.
Bovins de boucherie : les concours de Pâques enregistrent de belles ventes

Après une édition 2023 en demi-teinte, les organisateurs des traditionnels concours de Pâques tirent un bilan plutôt positif…

jeunes bovins charolais boiteries morbihan bretagne
Boiteries : « Nous avons dû jouer sur plusieurs fronts pour lutter contre panaris, Mortellaro et fourbure »

Gwendal Marchand a résolu une bonne partie des problèmes de boiteries sur son exploitation grâce à un audit approfondi avec…

Assurance prairies : l’indice Airbus doit encore convaincre

Les interrogations sur la fiabilité de l’indice satellitaire d’Airbus qui mesure la pousse de l’herbe freinent le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande