Aller au contenu principal

Fin de la rétention des jeunes bovins

Depuis fin mars, les sorties de jeunes bovins de type viande sont plus importantes. Elles correspondent à un décalage des ventes pour profiter de l'embellie sur les cours. Une bonne partie des engraisseurs de jeunes bovins devrait accéder à l'aide à l'alimentation animale du plan de résilience.

© J.-C.Gutner

"Après plusieurs semaines de rétention en élevage stimulée par le contexte haussier des cours, les sorties de jeunes bovins de type viande ont été plus nombreuses depuis fin mars" observe l'Institut de l'Elevage dans sa lettre de conjoncture mensuelle Tendances

Il s'agit en fait d'un décalage de sorties. "Mais les kilos supplémentaires sont devenus trop chers à produire, et la rétention ne s'est pas poursuivie."

Pour autant, les cours des jeunes bovins poursuivent leur progression sur le mois d'avril. Le marché européen demeure en situation de déficit en viande de jeunes bovins, en particulier en Allemagne, ce qui "dope la demande adressée aux exportateurs français et participe à la hausse des cours."

 

© Institut de l'Elevage

 

L'aide à l'alimentation animale ouvre en mai

"Une bonne partie des engraisseurs de jeunes bovins devrait pouvoir prétendre à l'aide à l'alimentation animale prévue dans le plan de résilience" , estime l'Institut de l'Elevage.

Les modalités exactes d'attribution de cette aide ne seront connues que début mai. On sait déjà qu'elle sera accessible aux élevages dont la part du coût de l’aliment acheté représente plus de 10 % des charges totales d’exploitation, et qui présenteront une facture d'aliment d'au moins 3000 euros entre le 15 mars et le 15 juillet.

Pour les élevages dont le taux de dépendance est compris entre 10 et 35 %, un forfait de 1000 euros pourrait être versé. Au-delà, ce pourrait être un pourcentage du coût de l’aliment qui indemnisera les éleveurs.

Les téléservices de dépôt de dossiers devraient être mis en place à la mi-mai, et les éleveurs auront trois semaines pour faire leurs demandes. Les paiements devraient arriver fin juin. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

« A cause des campagnols terrestres, nos vaches ont mangé de la terre tout l’hiver »
« A cause des campagnols terrestres, nos vaches ont mangé de la terre tout l’hiver »
Alexandra, Jean-Pierre et leur fils Florian Lannez travaillent en Gaec avec 95 vaches sur 140 ha. Ils sont confrontés aux…
De combien augmente le coût de production de la viande bovine avec la flambée des charges ?
L’Institut de l’Elevage a simulé l’impact de la flambée des charges sur le coût de production du kilo de viande bovine.
Fin de la rétention des jeunes bovins
Depuis fin mars, les sorties de jeunes bovins de type viande sont plus importantes. Elles correspondent à un décalage des ventes…
Alexis Thibault, Gaec de la Vallée des Blondes, 250 mères Blondes d’Aquitaine naisseur-engraisseur, 3 associés, à Le Busseau, dans les Deux-Sèvres
[Bioscurité] « J’utilise une cloche pour protéger les cadavres de bovins adultes»
Alexis Thibault du Gaec de la vallée des blondes dans les Deux-Sèvres a acheté une cloche à cadavres de grande dimension, qui…
Des salers abreuvées avec l’eau collectée des toitures
Des salers abreuvées avec l’eau collectée des toitures
De la toiture à l’abreuvoir, Thierry Champeix récupère, filtre, stocke puis redistribue la pluie qui tombe sur une partie de ses…
Thierry Morin éleveur en bio à Machecoul-Saint-Même en Loire-Atlantique.
« Nous démarrons un programme de relance de la race bleue de Bazougers »
Thierry Morin et Grégory Laguille sont éleveurs laitiers et allaitants en bio à Machecoul-Saint-Même en Loire-Atlantique.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande