Aller au contenu principal
Font Size

Faux steaks hachés de Pologne : un rapport cinglant du Sénat

La commission des affaires économiques du Sénat estime que la réaction de l'Etat n'a pas été à la hauteur. Dix-huit recommandations sont formulées pour qu'une telle situation ne se reproduise pas.

viande hachée
© Pixabay

"Comment en est-on arrivé là ?" Dans un communiqué de presse publié le 24 juillet, la commission des affaires économiques du Sénat tacle la gestion du dossier par les administrations compétentes qui "avaient les moyens de limiter les effets de la crise, voire de l'éviter."

 

Sans préjuger le fond de l'affaire, à savoir une éventuelle qualification en tromperie, le rapport avance que les dysfonctionnements ont porté à la fois sur les appels d'offre initiaux, qui n'assurent pas la traçabilité des matières premières, et sur les contrôles effectués par les services de l'Etat. Le dernier contrôle de l'industriel polonais qui a fabriqué ces produits datait de 2013 alors que les services sont censés contrôler chaque industriel au moins une année sur deux. Les autorités pilotant le FEAD (fonds européen d'aide aux plus démunis) ont commandé fin mai des analyses de steaks hachés alors que les associations et la DGCCRF avaient déjà les résultats de leurs propres laboratoires et que les premières alertes ont été émises début février.

 

"En outre, les assocations se sont senties "bien seules" dans la gestion de crise, les services de l'Etat estimant qu'une fois les denrées livrées, elles étaient responsables des conséquences de leur distribution."

 

Dix-huit recommandations opérationnelles sont formulées par le Sénat.

 

Elles portent sur le renforcement des appels d'offre afin qu'ils ne favorisent plus une course au moins disant tarifaire, au détriment de la qualité des denrées, en exigeant davantage de critères pour les attributaires et en favorisant un approvisionnement plus local.

Elles suggèrent aussi de limiter le carcan administratif pesant sur les associations, de mettre en place une procédure d'alerte pilotée par l'administration en cas de crise, seule à même d'interrompre rapidement la distribution des produits sur l'ensemble du territoire, et d'octroyer des aides en urgence aux associations qui rencontrent de grande difficultés depuis cette affaire.

 

Lire aussi : Faux steaks hachés de Pologne : la FNB demande la généralisation du "100 % muscle"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Bâchage des silos : des pistes pour dégager les pneus
Machinisme
La bonne conservation du tas d’ensilage passe par la pose d’une couverture parfaitement hermétique. Si la qualité des bâches est…
L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le kéfir est distribué à la naissance puis une fois par jour pendant les deux jours suivants. © L. Lamarre
Le kéfir pour hygiéniser le tube digestif des veaux
Le kéfir est une boisson fermentée fabriquée à partir de lait ou de sucre. Son usage se développe beaucoup en élevage bovin ces…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande