Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Faux steaks hachés de Pologne : la FNB demande la généralisation du "100 % muscle"

Dans un communiqué du 7 juin, la FNB exprime l’exaspération des éleveurs français face à ces situations qui ne sont pas tolérables. Interbev porte plainte contre X.

viande hachée
© Pixabay

Une tromperie grave des consommateurs vient d'être identifiée sur de la viande bovine étrangère, concernant cette fois des volumes importants de faux steaks hachés, provenant de Pologne.

La FNB réagit dans un communiqué du 7 juin en demandant aux pouvoirs publics, dans la stricte logique des Etats Généraux de l'Alimentation, d'assurer la généralisation du cahier des charges "100% muscle" pour l'ensemble de la viande bovine distribuée en France sur appels d'offre, dans les cantines et en restauration, ainsi qu’en boucherie et grande distribution.

La filière fraçaise s’est dotée depuis longtemps de ce cahier des charges « 100% muscle » qui garantit la composition et la qualité des viandes pour les steaks hachés, dans l’objectif justement de pleine transparence et de garantie vis-à-vis des consommateurs.

"Et afin d’enrayer l’importation de produits douteux, qui ne correspondent ni à nos standards de production ni de fabrication, les consommateurs sont en droit, et se doivent, d’exiger l’origine française et le logo « 100% muscle » sur les produits qui leur sont proposés !" affirme la FNB.

La Fédération Nationale Bovine déplore cette situation, qui touche sur ce cas aujourd’hui l’alimentation proposée aux plus démunis, et va à l’encontre du travail des associations caritatives, victimes de cette fraude. "Et comme dans d’autres affaires, la pression au prix le plus bas conduit aussi à franchir des lignes rouges au détriment de la qualité."

Interbev annonce, dans son communiqué du 7 juin, porter plainte contre X. "Le terme « steak haché » ne peut pas être utilisé pour un produit contenant des protéines végétales. Cette nouvelle affaire conforte pleinement dans ses actions pour faire respecter strictement le code des usages français et clarifier l'utilisation des appellations relatives aux viandes. "

Dominique Langlois, Président d'Interbev, déclare ainsi : « Nous demandons une sévérité exemplaire afin que de tels actes frauduleux ne puissent plus se reproduire en France. Il est de notre devoir de garantir à tous nos concitoyens une viande irréprochable en termes de qualité. Interbev, en collaboration avec Inaporc, travaille depuis plusieurs mois à la mise en place d'une association qui favorisera les dons de viande française aux plus démunis. »

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

graph efficow
Efficow pour repérer les vaches les plus rentables du troupeau
France Conseil élevage proposera un nouveau service pour classer les vaches allaitantes d’un troupeau selon leur rentabilité…
Vincent Manneville. "Les systèmes d'élevage français ont démontré leur capacité à restaurer la qualité de l'eau. " © DR
Les zones herbagères favorisent la qualité de l’eau
Les deux PMPOA ont donné de bons résultats pour améliorer la qualité des eaux en particulier dans le Grand Ouest. Le maintien de…
6 conseils pour bien entretenir son épandeur à fumier (et le faire durer)
Machinisme
Le respect des préconisations d’entretien d’un épandeur à fumier conditionne sa longévité, son coût d’utilisation et sa qualité…
infomycotoxines.fr
Alltech : un nouveau site web dédié aux mycotoxines

InfoMycotoxines.fr informe sur comment analyser les mycotoxines, et comment les combattre. « Le site web s’…

Limousin junior a la particularité d’être la seule démarche label rouge permettant de valoriser des taurillons de race allaitante.  © F. d'Alteroche
L’objectif ambitieux de 40 % de label rouge à échéance 2023
Le plan de filière défini par Interbev dans le cadre des Égalim ambitionne de faire passer à 40 % l’offre de viande bovine…
Les réglages de l’épandeur facilités par les applis
Machinisme
Avec la création permanente de nouvelles formulations d’engrais, le recours à une application sur smartphone permet de profiter…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande