Aller au contenu principal

Export de bovins vivants : l’Algérie permet de maintenir la dynamique des prix

Marché difficile et risqué, l’export de broutards vers l’Algérie reste indispensable pour maintenir une dynamique des prix. Et, le besoin d’importer semble vouloir durer.

« Le seul paramètre qui me permettait d’avoir de la visibilité sur notre activité à venir, c’était le cours du pétrole, affirme Laurent Trémoulet, directeur de la Sepab (société du parc à bestiaux du port de Sète). Les cours ont chuté, pourtant, l’activité continue. Mon seul repère, je l’ai perdu. » Tous les exportateurs de broutards à destination de l’Algérie ont été surpris de la vitalité de la reprise des achats après le confinement faisant suite à l’arrivée du Covid-19. « C’est une reprise presque inespérée alors que les acheteurs algériens ne peuvent se déplacer en France pour agréer les animaux, que le prix du pétrole a chuté et que la dévaluation du dinar a renchéri le prix des animaux », se réjouissait début juin André Veyrac, éleveur dans l’Aveyron, gérant de la Sepab et vice-président de Bevimac. En cette période où l’offre était faible, il était même presque difficile de satisfaire la demande, reconnaissait-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La Fédération Nationale Bovine incite les éleveurs à proposer au plus tôt des contrats à leurs acheteurs
A compter de 2022, l’obligation de contractualiser avec son premier acheteur dans le cadre de la loi Besson-Moreau également…
« J’ai envoyé mes propositions de contrats à mes négociants. Et vous ? »
David Moisan, éleveur de charolaises et président de la section viande bovine de la FNSEA de Loire-Atlantique a interpellé les…
Que nous réserve "l'année viande bovine" 2022 ?

2021 a été une année « bovine » contrastée. Après un début de printemps sec et frisquet, la météo s’…

Patrick Veysset
« Les charges de mécanisation par hectare augmentent avec la taille des exploitations bovins viande »
Patrick Veysset est économiste au centre Inrae de Theix dans l’unité mixte de recherche sur les herbivores. Il constate au fil…
Éric Fabre, éleveur dans le Cantal. « Les résultats ont été meilleurs sur les parcelles sursemées avec un travail du sol plus agressif et un passage de rouleau après les semis de fourragères. »
« Du semis direct de méteil et de fourragères dans mes prairies naturelles exposées à la sécheresse »
Les sécheresses successives ont contraint Éric Fabre, éleveur de 80 mères salers, dans le Cantal, à sursemer du méteil et des…
Top 5 des taureaux d’IA les plus utilisés en 2020 en races allaitantes

L’Institut de l’Elevage a analysé les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande