Aller au contenu principal

[Du lard ou du poisson] Très peu de végans chez les partisans d’Éric Zemmour et Fabien Roussel

Un sondage sur les préférences alimentaires des Français fait état d’une forte proportion d’omnivores chez les électeurs d’Éric Zemmour et de Fabien Roussel. C’est chez les partisans de Yannick Jadot et Anne Hidalgo que la proportion de végans est la plus importante.

© Institut Harrison

Plus de 95% des partisans d’Éric Zemmour et Fabien Roussel ont un régime alimentaire pour lequel la viande ou le poisson font partie des aliments consommé pratiquement tous les jours. A l’opposé, c’est chez les électeurs potentiels de Yannick Jadot et Anne Hidalgo que l’on retrouve la plus forte proportion de végans et de végétariens.

Telle est l’une des conclusions d’un sondage réalisé par l’Institut Harrison à la demande des Syndicats Européens du commerce et des grossistes en viande. L’ambition de ce sondage était de savoir si les préférences alimentaires des Français et en particulier celles pour les différents produits carnés pouvaient avoir un impact sur leurs intentions de vote lors du premier tour des prochaines élections présidentielles.

Ce sondage s’appuie sur une enquête téléphonique réalisée au cours de la première semaine de mars auprès d’un échantillon de 5 848 personnes inscrites sur les listes électorales et habitant tant dans de grandes agglomérations que dans des zones rurales.

Ce très large panel a été rendu nécessaire pour avoir un nombre suffisant de personnes véganes dans l’échantillon. « Les résultats obtenus ne sont pas forcément une surprise pour les professionnels du secteur » souligne Louis-Félix Toubert en charge de la coordination de ce travail. Et ce dernier de souligner que l’orientation politique à droite ou à gauche des consommateurs n’est pas forcément un indicateur très marqué de leurs préférences alimentaires et surtout de leur choix de mettre très régulièrement de la viande ou du poisson dans leur assiette.

Autre constat qui saute aux yeux : les végétariens peuvent avoir des idées politiques très différentes mais dans tous les cas de figure, les omnivores sont toujours très largement majoritaires.

Conséquences du repas végétarien à la cantine

« On retrouve chez les probables électeurs d’Éric Zemmour et de Fabien Roussel des proportions très voisines de personnes ouvertement omnivores ou végétariennes. Les propos du candidat communiste qui en cours de campagne s’est clairement prononcé sur la nécessité de permettre à tous les français d’avoir accès à « de la bonne viande, du bon vin et du bon fromage » a probablement joué en sa faveur. » souligne Jérôme Quetfour, en charge des études politique à l’Institut Harrison.

Ils ont pu inciter des électeurs initialement proches de Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot et Anne Hidalgo de se sentir finalement plus à l’aise avec les idées de Fabien Roussel. « Les prises de positions du candidat EELV et de la maire de Paris en faveur des repas végétariens dans les cantines ont probablement fait office de repoussoir pour certains d’entre eux » ajoute Louis-Félix Toubert.

Les faire cohabiter à la même table

Autre constat : les partisans de Valérie Pécresse et d’Emmanuel Macron ont des pratiques alimentaires extrêmement proches. « La différence est vraiment mince. Tout comme leurs idées politiques sont en bien des points très voisines, il ne serait guère difficile de les faire cohabiter à la même table lors d’un banquet ! » s’amuse Jérôme Quetfour.

Autre constat, c’est parmi les sympathisants écologistes, socialistes et mélenchonistes que l’on rencontre la plus forte proportion d’électeurs ouvertement végétariens ou végans. « C’est particulièrement net pour les sympathisants de Yannick Jadot. Le contraire eu été étonnant ! » poursuit Jérôme Quetfour.

Autre thématique forte de ce sondage, les partisans de Jean Lassalle sont très attachés à des repas laissant toute leur place au poisson et à la viande. « Une précédente étude réalisée en amont des présidentielles 2017 nous avait montré que parmi les électeurs apportant leurs suffrages à l’ancien Maire de Lourdios-Ichère et député des Hautes-Pyrénées, l’électorat rural est ultra dominant. »

Malheureusement, ce sondage ne précise pas quelle est la recette de poisson préférée des électeurs et tout particulièrement lorsque cet aliment fait partie du plat de résistance dégusté le premier avril !

 

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

A Lanaud, un taureau limousin adjugé à 17 200 euros
Les premières ventes aux enchères de la campagne 2022-2023 de la race limousine se sont déroulés les 16 et 17 novembre, dans le…
Les chiffres des premiers croisés Limousine x Angus de la ferme expérimentale de Thorigné
À la ferme expérimentale de Thorigné-d’Anjou, une expérimentation de longue durée analyse l’intérêt du croisement Angus sur des…
Jean-Pierre Boyer, négociant en bovins : "Un prix résulte d’une confrontation entre offre et demande"
Jean-Paul Boyer, négociant en bovins : "Un prix résulte d’une confrontation entre offre et demande"
La loi Egalim 2 et l’obligation de contractualisation ont pris du retard. Négociant dans l’Aveyron, Jean-Paul Boyer n’a jamais…
Quatre nouveaux taureaux limousins « qualités maternelles » chez Créalim
Pour cette campagne, Créalim entre au catalogue quatre taureaux labellisés « qualités maternelles » aux profils relativement…
Flavien Fayolle mesure 1,75 mètre et malgré un été caniculaire très déficitaire en eau son switchgrass en seconde année de végétation a réalisé une belle croissance.
Deux hectares de panic érigé pour réduire les achats de paille de litière
Pour remédier en partie à leur déficit en paille, les associés du Gaec Fayolle en Corrèze ont semé l’an dernier quatre parcelles…
Les derniers chiffres de la décapitalisation en élevage bovin

Entre décembre 2016 et décembre 2021, le troupeau allaitant français a perdu 330 000…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande