Aller au contenu principal

Elevage bovin
Diminution des cheptels allaitants dans presque toute l´Europe


Des raisons très diverses sont à l´origine de la diminution du cheptel allaitant dans presque toute l´Europe. D´après les chiffres de l´Institut de l´élevage, l´Espagne serait le plus gros perdant européen, avec une perte de 240 000 vaches allaitantes, soit près de 13 % de son effectif actuel. En effet, un quart des allaitantes espagnoles sont aux mains d´éleveurs laitiers ou d´ex-éleveurs laitiers et il est très probable que ceux-ci se recentrent sur le lait si le marché les y incite. Dans le Centre-Ouest et le Sud-Ouest de l´Espagne où les élevages sont conduits de façon très extensive, des sécheresses à répétition, des problèmes de main-d´oeuvre, et la présence de la fièvre catarrhale sont autant de facteurs favorables à une réduction des cheptels. Les troupeaux français, britanniques et irlandais devraient eux aussi s´éroder, mais de façon moins nette.
Hausse dans les nouveaux pays de L´UE
A l´inverse, le Portugal gagnerait encore quelques animaux supplémentaires. Comme l´explique l´Institut de l´élevage, « les conditions pédoclimatiques sont propices à l´élevage allaitant sans permettre d´autres types de production ». Les grands gagnants sont à chercher dans les pays nouvellement adhérents à l´Union européenne, avec par exemple respectivement + 58 % et + 51 % pour la Lettonie et la Lituanie. Des progressions à relativiser compte tenu de l´importance initiale de leur cheptel.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Emmanuelle Ducros © DR
Emmanuelle Ducros : « le RIP pour les animaux est un piège intellectuel "
Emmanuelle Ducros, journaliste économique et spécialiste des questions agricoles à l’Opinion nous éclaire sur le référendum pour…
 © C.Delisle
Un « RIP » qui agace bien des acteurs de la ruralité
Un Référendum d’initiative partagée pour les animaux a été lancé début juillet par le journaliste Hugo Clément. Cette initiative…
Un marché des broutards mâles sérieusement engorgé
La demande n’est pas au rendez-vous pour les taurillons finis et l’abondance de cette marchandise dans la plupart des pays…
Le bâtiment de la Sepab permet de faire le tampon entre l’arrivée des animaux et leur chargement sur le bateau dans des conditions confortables. A Tarragone (Espagne), principal concurrent de Sète, ils attendent dans les camions ! © Sepab
Sète, le seul port européen certifié bien-être animal
À Sète, les animaux sont choyés dans un bâtiment flambant neuf. L’acheminement et le séjour au port sont certifiés bien-être…
 © C. Mandin
Cédric Mandin, FNB : « il faut se focaliser sur les indicateurs de marché »
Cédric Mandin, éleveur en Vendée et secrétaire général de la Fédération nationale bovine, tire le bilan de l’action de retenue en…
infographie export de bovins vifs sur pays tiers
Maghreb et Moyen-Orient ont faim de viande sur pied
Les exportations de bovins vivants vers les pays tiers diversifient les débouchés du bétail français. Les pays du pourtour sud et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande