Aller au contenu principal

Des rations qui sortent de l'ordinaire

Pour l'engraissement des jeunes bovins, ensilage de maïs et pulpe surpressée sont en France les deux composants de base classiquement utilisées dans les rations. Enrubannage d’herbe, ensilage de sorgho, céréales traitées pour enrichir leur teneur en protéines ou coproduits constituent autant d'alternatives permettant de sortir des sentiers battus. 

© S. Bourgeois

Les conditions climatiques se sont traduites cette année par des ensilages de maïs de qualité très hétérogène, avec parfois des rendements limités voire très limités. Bon nombre auront été récoltés à surmaturité. L’analyse est plus que jamais indispensable pour les valoriser en engraissement. Elle est même à réaliser si possible plusieurs fois dans l’hiver - ce que les analyseurs à infrarouge ont rendu bien plus facile. En effet, quand le silo avance, la répartition des différentes couches réalisées lors de la confection du silo peut faire changer sensiblement la composition de l’ensilage. D’autre part, l’amidon devient plus rapidement assimilable avec le temps passé dans le silo. La bonne valorisation de l’ensilage de maïs dont on dispose reposera donc sur les résultats des analyses successives.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

 © Agricentre
Le teff grass, une nouvelle fourragère estivale
Eragrostis tef ou teff grass, graminée cultivée comme céréale secondaire en Afrique, arrive en France comme fourragère. Sa…
Le bâtiment est en bois avec une ventilation naturelle, une bonne ambiance à l’intérieur et des écarts de température diurne-nocturne atténués par la toiture en panneaux « sandwich » de 4 centimètres d’épaisseur. © F. d'Alteroche
Une stabulation sur caillebotis double usage pour les vaches allaitantes
Dans le Cantal, la nécessité d’accroître les capacités de stockage en lisier d’un bâtiment entravé a incité les associés du Gaec…
Les vaches ont très vite adopté les logettes et les cornadis suédois leur ont permis de sauver leurs cornes, sans dommages jusqu’à présent. © F. d'Alteroche
Des caillebotis pour les vaches, pour ne pas remettre en cause l’autonomie
Le Gaec d’Éole utilise à peine 12 tonnes de paille-hiver pour les seules cases à veaux et cases de vêlage d’une stabulation « …
 © M-H André
L’Argentine, cette usine à bœufs qui tourne au ralenti
Dans bon nombre d’élevages naisseurs argentins, le potentiel de production est loin d’être utilisé à 100 % de ses capacités. Une…
De la Stabiliser à la Redyblack, vers une nouvelle race bovins viande en France
Portée par l’association Bovinext, la RedyBlack est la première race bovine depuis des décennies à obtenir son agrément OS en…
Les poteaux métalliques ont permis de limiter l’emprise au sol et la charpente et les parois en bois contribuent à une bonne ambiance avec des devis comparatifs métal/bois qui étaient similaires. © F. d'Alteroche
Bâtiment sur caillebotis : associer l’économie en paille à son confort
Construite sur les pentes du Massif du Sancy, la stabulation du Gaec de Surain associe litière paillée et fosse sous caillebotis…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande