Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Derrière le véganisme, l’idéologie antispéciste

Les antispécistes refusent d’établir une distinction entre espèces. Ils remettent donc en question 15 000 ans de domestication animale. Une idéologie qui anime les animalistes abolitionnistes.

Une des récentes manifestations de L214. © P. Le Douarin
Une des récentes manifestations de L214.
© P. Le Douarin

À l’origine de l’animalisme radical, il y a une idéologie : l’antispécisme. Ce courant intellectuel, né dans les années 1970 dans les pays anglo-saxons, est porté en France depuis près de trente ans par la revue Cahiers antispécistes, en libre accès sur le web. Les fondateurs de L214 sont tous passés par cette organisation. Brigitte Gothière, porte-parole de l’association, est toujours rédactrice. Selon les Cahiers antispécistes, « le spécisme est l’idéologie qui justifie et impose l’exploitation et l’utilisation des animaux par les humains de manière qui ne serait pas acceptée si les victimes étaient humaines ». Les antispécistes « refusent d’établir une quelconque distinction entre les espèces, et donc entre les humains et les animaux - distinction qu’ils assimilent au spécisme -, au nom d’une lutte contre les discriminations et l’oppression des espèces animales non humaines », décrypte Eddy Fougier dans son étude pour la Fondapol.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Benoît Gavaland. « En réalisant un CAP'2ER, on arrête les comptes à un instant t. On peut ainsi discuter technique, savoir d’où on vient et où on va. » © C. Delisle
« Des dérobées pour améliorer le bilan environnemental »
Au Gaec des Cohardais en Loire-Atlantique, la réalisation d’un bilan carbone a été l’occasion notamment, de remettre à plat le…
Jocelyne Porcher est directrice de recherches à l'Inra. Avant d'être chercheure, elle a été éleveuse de brebis, salariée dans des élevages porcins et technicienne en agriculture biologique. Ses recherches portent sur la relation de travail entre humains et animaux. © F. d'Alteroche
« Remplacer les produits animaux par des substituts plus rentables »
Jocelyne Porcher voit dans la montée des préoccupations pour la « cause animale » la main d’un capitalisme financier ayant saisi…
Chez Olivier Risse, les ingrédients qui seront placés le matin dans la mélangeuse sont positionnés la veille au soir devant le silo de maïs. © F. d'Alteroche
"Je sème avoine et pois derrière de l’orge"
Olivier Risse base une partie de l’affouragement hivernal de son cheptel sur un enrubannage de dérobée semé derrière de l’orge.
 © Co.Vi.Co
"Le marché du cuir est en crise depuis trois ans"
Robert Ameteau, vice-président du syndicat général des Cuirs et Peaux. Le prix des peaux brutes ne cesse de baisser. En cause, le…
 © Corteva Agriscience
Corteva Agriscience : un OAD gratuit pour le risque taupins

Taup’info est une application mobile gratuite pour les producteurs de maïs, qui évalue en quelques clics le risque d’…

Des importations de viande bovine en légère hausse
Les importations françaises de viande bovine en cumul sur les dix premiers mois de l’année 2019 ont représenté 279 000 téc. Elles…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande